Le parcours:

Aujourd'hui, la dernière étape en corse reliait Ajaccio à Calvi. C'était la troisième plus courte course en ligne de ce tour de France 2013, 145,5 kilomètres, est aussi la plus dure de celles sur l'île de beauté. L'étape commence d'abord par un col de quatrième catégorie, au kilomètre 12. Les coureurs grimperont ensuite deux cols classés en troisième catégorie, au kilomètre 58 et 75 et termineront par un col de seconde catégorie, avec son sommet à seulement 13,5 kilomètres de l'arrivée. Suivra ensuite une descente jusqu'au bord de mer, où se disputera l'arrivée.

La course:

Les coureurs sont partis à 12H55, et dès le départ, c'est Lieuwe Westra(Vacansoleil) qui passe à l’offensive. Il est ensuite rejoint par Simon Clarke (Orica), Cyril Gautier (Europcar), Alexis Vuillermoz (Sojasun) et Sébastien Minard (AG2R la Mondiale). Le col de quatrième catégorie est franchie en premier par Clarke qui empoche au passage le point de récompense. Au sprint intermédiaire, c'est Minard qui passe en tête en gagne les 20 points. Au niveau du peloton, c'est Kittel qui remporte le sprint devant Cavendish. L'allemand est décidément en grande forme. L'étape est marquée par le premier abandon de cette édition, Kaschechkin(Astana). La prochaine difficulté du jour, le col de San Martino, est long de 7,5 kilomètres avec une côte de 5,4% de moyenne. C'est encore Clarke qui passe en tête, suivi de Vuillermoz qui gagnera des points puisque cette fois le col est classée en troisième catégorie. Les coureurs grimpent aussi le col de Porto, col assez court (deux kilomètres) mais intense ( 6,4 % de pente moyenne), col également de troisième catégorie. C'est encore Clarke qui prend les deux points, Vuillermoz prend celui restant. Yoann Bagot(Cofidis) quitte également le tour, victime d'une infection. Les coureurs arrivent au pied de la dernière ascension du jour, le col de Marsolino( 3,3 kilomètres avec une pente moyenne de 8,1 %). C'est Andy Schleck qui prend les commandes, et c'est Pierre Roland (Europcar) qui passe à l'offensive. Il doit défendre son maillot à pois, alors que Clarke est revenu à égalité aux points. Roland prend les points et garde son maillot, avant de se relever dans la descente. Les échappées sont ratrappées, après plus de 130 kilomètres devant. Leur avance n'aura pas dépassé les 4 minutes 30. Attaque de Sylvain Chavanel dans la descente, nous sommes à dix kilomètres de l'arrivée et les deux hommes prennent dix secondes au peloton. Mikel Nieve ( Euskatel) et Nordhaug(Belkin) les rejoignent mais ils se font tous reprendre à trois kilomètres de l'arrivée. L'étape va se terminer au sprint. A 500 mètres de la ligne, Sagan et Gerrans peuvent tous les deux gagner. Ils sont au coude à coude, si bien que sur la ligne, on ne sait pas lequel des deux est le vainqueur. Il faudra attendre la photo finish pour départager les deux coureurs, et c'est Simon Gerrans qui remporte l'étape.

Jan Bakelants conserve le maillot jaune.

Demain, contre la montre par équipe dans les rues de Nice, les premiers écarts pourront enfin se faire.

le classement de l'étape:

1 GERRANS Simon Orica GreenEDGE Cycling Team 3h41'24''
2 SAGAN Peter Cannondale Pro Cycling
3 ROJAS GIL Jose Joaquin Movistar Team
4 KWIATKOWSKI Michal Omega Pharma - Quick Step
5 GILBERT Philippe BMC Racing Team
6 FLECHA Juan Antonio Vacansoleil - DCM
7 GAVAZZI Francesco Astana Pro Team
8 BOUET Maxime Ag2r La Mondiale
9 SIMON Julien Sojasun
10 IZAGIRRE Gorka Euskaltel - Euskadi t.m.t

les maillots distinctifs:

Vert, classement par points: Sagan (CAN)

Pois, classement de la montagne: Rolland (EUC)

Blanc, classement général des moins de 25 ans: Kwiatkowski (OPQ)

Par équipe, classement général cumulé des trois premiers coureurs de chaque équipe : Radioshack-Leopard-Trek

Une étape corsée pour Sagan
Retour à l'accueil