Trocadero: la guerre civile (extrait du site monsieurpierro.com)

L'article sur le site de monsieurpierro.com : http://www.monsieurpierro.com/article-trocadero-la-guerre-civile-117789552.html

La fête est gâchée. Le titre presque oublié. Le Paris Saint-Germain tout juste champion de France après leur victoire face à l'Olympique Lyonnais Dimanche soir n'a pas célébré son trophée de la manière qu'il l'entendait. Pour cause, la célébration devant les supporteurs qui avait lieu hier sur l'esplanade du Trocadéro a rapidement tourné au vinaigre et a réveillé les cicatrices du PSG réputés pour des violences de certains supporteurs il y a quelques années.

Ce sont des images chocs qui défilaient hier sur les principales chaines d'information qui diffusaient l'événement en direct. On s'étonnera donc de voir devant nos postes des délinquants escaladés les échafaudages pour jouer avec leur vie au sommet du palais de Chaillot du Trocadéro. La zone presse est ensuite envahie où les journalistes sont dans l'obligeance d'arrêter de travailler face aux débordements de la foule présente. Une heure et demie après l'heure dite, les joueurs du club arrivent enfin sur la scène montée en face de la Tour Eiffel. Les téléspectateurs se doivent alors de deviner les joueurs soulevés leur coupe cachée par les indénombrables fumigènes allumés sur l'esplanade. Le bilan est lourd: trente blessés ainsi que vingt et un interpellés. Et ce n'est pas tout. Ce matin on retrouve dans les rues du chic 16ème arrondissement de Paris des cafés saccagés, des voitures retournées ou même des cabines téléphoniques pulvérisées. Un gros bordel.

La police débordée

"Tout le monde savait qu'il allait y avoir de la casse" jugera Claude Goasguen, maire du 16ème arrondissement de Paris sur l'antenne de RTL ce matin. Il est vrai que ce n'était pas très malin de procurer le Trocadéro au Qatar, qui dirige le club, souhaitant fêter ce trophée avec la splendide Tour Eiffel en second plan. Ce lieu contenant peu d'espace n'était bien sûr pas adéquat pour accueillir un tel événement. Nombre de chroniqueurs exposaient hier sur les antennes radios leur incompréhension face à l'accord de la préfecture de Paris qui donnait le droit au PSG de célébrer son titre sur une place publique quand on connaît le passé du club! Pourquoi tout simplement ne pas l'avoir fait au Parc des Princes, stade où exerce le club? Aucun problème n'aurait eu lieu! "Quand on fait des erreurs de ce genre, on assume." concluera Goasguen.

Alors justement, à qui la faute? Et déjà, qui a provoqué ces violences? Les ultras du PSG, privés de Stade depuis 2010, sont aujourd'hui les principaux mis en avant. A cela, les supporteurs parisiens répondront qu'il s'agissait surtout de casseurs profitant de ce rassemblement pour faire régner la terreur. Mais la vraie question est aujourd'hui la suivante: aurait-on pu éviter ces débordements? "De la sortie du Trocadéro à la place, je n’ai pas vu un policier. Ils bouclaient juste les accès aux avenues. Devant l’estrade des journalistes, il n'y avait qu'un seul agent de sécurité privée, ni policier ni Steward du PSG." témoigne un supporter du PSG sur le site rue89.com. Manuel Valls et le préfet de Paris ont en effet décidé d'envoyer huit cents forces de l'ordre pour assurer la sécurité. Ces derniers seront finalement débordés faire face aux violences de la foule. Chose alors impensable, si l'on se remémore la dernière Manif Pour Tous où les CRS, venus à bloc, n'ont pas hésité à gazer des enfants et des retraités.Très contradictoire donc, au point que l'opposition a prié la démission du ministre de l'Intérieur et du préfet de Paris à la suite de ces événements.

Le Club, la capitale et ses habitants ne cachent pas leur honte face à ces images qui font déjà le tour du monde. Le PSG a adressé ce matin un communiqué en se plaignant de ses "faux supporteurs" qui veulent "détruire le rêve" du Paris Saint-Germain. La fête sera, on l'espère, plus belle Samedi soir où le PSG recevra Brest au Parc des Princes pour enfin célébrer correctement ce titre de champion de France.

Retour à l'accueil