S.C.A. / BRIVE : les Albigeois ne méritaient pas ça...

Le S.C.A. pensait tenir sa victoire 16/13 face à des Brivistes peu dans leurs assiettes ce soir. Mais c'était sans compter sur ces derniers, motivés comme jamais pour remonter en Top 14. Toutefois les jeunes pousses albigeoises n'ont rien à se reprocher dans l'engagement et l'envie dont ils ont fait preuve.

Décidemment les Albigeois ne sont pas vernis avec les fins de matchs. C'est la cinquième fois depuis le début de la saison que le "Sporting" a été crucifié dans les arrêts de jeu.

Pourtant, d'entrée de jeu, les Albigeois mettent la pression sur le camp Briviste et les acculent dans leur moitié de terrain. Mais sans résultat. C'est même Brive qui ouvre le score avec la botte de Caminati. Quelques instants plus tard, l'ailier Briviste demande le tee à près de 65m, bénéficiant tout de même d'un fort vent favorable. Sa tentative passe juste en-dessous des pagelles. Par l'intermédiaire de Palis, les Albigeois égalisent à 3 partout à l'approche de la 20ème minute de jeu.

S'en suit des longs moments de jeu aux pieds entre les arrières et ouvreurs des 2 équipes. Aucune équipe ne veut se découvrir la première. Bien aidés par une conquête dominatrice, les Brivistes imposent leur domination dans les 22 mètres Albigeois pendant de longues minutes. Après de nombreux mauls, le puissant Waqaniburotu s'affale dans l'en-but jaune et noir. L'excellent Caminati transforme, Brive mène alors 10 à 3 à la demi- heure de jeu.

Vexé par l'essai encaissé, c'est le moment choisi par les locaux pour appuyer sur l'accélérateur. Ils proposent de longues séquences de jeu, pilonnant la défense Briviste. Ils obtiennent une pénalité à 10 mètres de la terre promise adverse. Henry Broncan fait signe à ses joueurs de continuer le travail de force entrepris. Bien leur en a pris, le longiligne Calas aplatit l'essai albigeois, l'essai de la rébellion. Le score est de parité à la mi-temps, dix partout.

Broncan : " les joueurs ont été formidables"

Dès le retour de la pause, les Albigeois continuèrent sur leur lancée du 1er acte, monopolisant le ballon et mettant au supplice la défense de Brive. Alors l'arbitre obligé de punir l'indiscipline chronique des Coujoux sort coup sur coup deux cartons jaunes en 10 min pour Hirèche et Radike. Les Albigeois jouant alors à 15 contre 13 ne profiteront guère de leur supériorité numérique. Notons cependant les décisions étranges du corps arbitral. Les Brivistes ont été pénalisé 5 fois au cour du match par Mr Blondel. Les Albigeois 12 fois ! La suite se résume à un duel de buteurs entre l'Albigeois Marques et le Briviste Caminati. Les Albigeois mènent 16/13, il reste encore 15 min à jouer.

Poussé par de nombreux supporters, les Brivistes sont euphoriques. Les joueurs du duo Godignon / Carbonneau avance à chaque impact. Les Albigeois souffrent, mettent du coeur à l'ouvrage, se donne en défense comme des morts de faims, à l'image du fantastique capitaine Hecker, du jeune Calas, Lane... Albi plie mais ne rompt pas... Jusqu'à la 83ème minute. Après de longues séquences, les Jaunes et Noirs sont "cuits", Caisso percute et passe la ligne albigeoise. Les Albigeois sont dépités, couchés la tête dans la pelouse, ne croyant pas ce qui leur arrive !

Quant aux Brivistes, c'est la folie !

Malgré l'énorme déception pour les locaux qui s'inclinent dans leur antre pour la 4ème fois de la saison, la satisfaction est de rigueur, après une solide prestation face à un gros calibre de cette Pro D2.

"On peut-être fier de notre prestation, notamment devant, face à une équipe composée de joueurs de Top 14 confirmés et d'internationaux" souligne le troisième ligne Raynaud. Pour "le sorcier Gersois" : "les joueurs ont été formidables. On a été bons en conquête, on a avancé sur les mauls, l'état d'esprit est irréprochable.". Témoignant de la rancoeur du public albigeois sur l'arbitrage, Henry Broncan ironise : "J'irai partager un verre avec l'arbitre, mais ce sera de la suze amère."

N'ayant plus rien à espérer en cette fin de saison, le S.C.A. se déplacera sans pression samedi prochain chez des Dacquois qui lutte pour le maintien. Les Brivistes eux, recevront La Rochelle dans un match qui s'annonce explosif en vue des phases finales.

Albi 16 - Brive 20

MT: 10-10; 5.100 spectateurs; arbitre : M. Blondel (Languedoc)

Vainqueurs : 2 E Waqaniburotu (27), Caisso (80); 2 T (27, 80) et 2 P (4, 62) Caminati

Vaincus: 1 E Calas (33); 1 T Marques (34); 3 P Palis (16), Marques (59, 64)

Evolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 10-10/110-13, 13-13, 13-16, 20-16

ALBI : Palis; Lacroix, Kaiser (Bonnet, 48), Hecker (cap), Tamaya (Todua, 72) (o) Bouillon (m) Marques (Chateauraynaud, 72); Lane (J. Mondoulet, 72), Raynaud, Calas; Damiani, Maisuradze (Correa, 28); Kwarazfelia (Gau, 54), Ponnau (Djebablah, 58), Tetrashvili (Dedieu, 58)

Exclu tempo : Correa (antijeu, 71)

BRIVE : Ferrères (Sola, 46); Radikedike, Mignardi (Swanepoel, 46), Noon, Caminati (o) Laranjeira (m) Blair (Pejoine, 70); Waqaniburotu (Ledevedec, 62), Hauman, Hirèche (Luafutu, 55); Mela (cap), Ledevedec (Caisso, 62); Coetzee (Barnard, 57),

Da Ros (Natriashvili, 41), Henn (Shvelize, 57).

Exclu tempo : Hirèche (44, plaquage dangereux), Radikedike (50, brutalité)

La note du match : 12/20

Les hommes du match : Julien Caminati (Brive) et Baptiste Hecker (Albi)

Le CA Brive, le suspense jusqu'au bout..

Très longtemps bousculés par les Albigeois et surtout trop imprécis et indisciplinés, les Brivistes ont dû attendre les dernières secondes de jeu pour aller décrocher la victoire et espérer accéder aux demi-finales de Pro D2. Le C.A.B. a eu très chaud hier au Stadium d'Albi. Plus encore que face à Oyonnax, huit jours auparavant. Pour arracher cette victoire, ils leur a fallu multiplier les temps de jeu, conserver le ballon et ne plus faire de fautes. Bref, il fallait faire l'inverse de ce qu'ils avaient commencer en début de match. Retrouvant, in extremis, leur rugby, Olivier Caisso marqua le dernier essai, celui de la délivrance pour les Brivistes.

Olivier Caisso, l'homme de la délivrance et l'homme du match réagissait sur ce « derby » : « Espérons que ce soit un bon signe pour la suite » ou encore, « En plus c'est mon premier essai avec Brive », il ira même jusqu'à dire « Ce soir il y avait une petite étoile au-dessus de nous ». Preuve que le C.A.B. a souffert hier soir.

Désormais, les Brivistes, accédant mathématiquement en demi-finale, devront affronter à domicile La Rochelle et si possible les battre afin d'espérer reprendre la place en TOP14, qui rappelons le a été perdue l'année dernière.

Enorme match du capitaine Baptiste Hecker et de tous les Albigeois.

Enorme match du capitaine Baptiste Hecker et de tous les Albigeois.

Brive à l'offensive

Brive à l'offensive

Retour à l'accueil