Tout au long de ce Tour de France, je vous propose, à travers un billet, un regard décalé sur l'étape du jour. Aujourd'hui, pas de sport, c'est la détente et le tourisme qui est au programme : Les calanques de Piana.

Ce grand départ de Corse est l'ocassion pour tous de découvrir l'île de beauté. Hier, le regard décalé était à propos du football, aujourd'hui, on parle tourisme. L'étape du jour nous gratifie d'un lieu magnifique que sont les calanques de Piana. Même si les coureurs ne sont pas venus en corse pour profiter du paysage, ils auront tout de même l'opportunité de contempler ces fameuses roches.Composées de "taffoni", les calanques sont embellies par la couleur rose de la roche. C'est ce qui fait son charme.

C'est entre le golfe de Porto et le pont de de Cavallaghiu que l'on peut admirer ce splendide paysage. Sachant que c'est la suele et unique route pour relier Ajaccio à Calvi, les 198 cyclistes profiteront également de ce site, inscrit au patrimoine de l'UNESCO depuis 1983. Ce dernier a également inspiré, entre autre, Guy de Maupassant "À la nuit tombante, j'ai traversé les calanches de Piana. Je m'arrêtai d'abord stupéfait devant ces étonnants rochers de granit rose, hauts de quatre cents mètres, étranges, torturés, courbés, rongés par le temps, sanglants sous les derniers feux du crépuscule et prenant toutes les formes comme un peuple fantastique de contes féeriques, pétrifié par quelque pouvoir surnaturel." En fait, c'est plus facile de prendre une citation pour décrire ce cadre magnifique. Tout est dit.

Rose
Rose
Retour à l'accueil