Biarritz a encaissé une cinquième défaite d'affilée, à domicile, face à Grenoble ( 21-27). Les Biarrots s'enfoncent dans les profondeurs du classement à une semaine du derby contre Bayonne.

" On est dans le dur, le très dur". C'est le constat simple, lucide et réaliste de Damien Traille, cadre du club Biarrot depuis des années maintenant. Biarritz attendait cette réception de Grenoble pour essayer de sortir la tête de l'eau, il n'en fût rien. Et même pire, le BO coule désormais à pic. Les hommes du président Blanco pointent à la quatorzième et dernière place du classement du Top14 et comptent cinq points de retard sur Bayonne, treizième, et six sur Oyonnax, premier non réléguable. 

Mais comment les Biarrots se sont-ils mis dans une telle situation après tout juste un mois de championnat ? Remontons à l'intersaison, car c'est peut-être là que se trouve la raison du mauvais commencent du BO : le départ de joueurs cadres. Exit August, Thion, Lauret, Barraque, Berquist, Bosh et Haylet-Pettty pour laisser place aux Ménini, Furno, Fono, Waenga ou encore Pietersen. La maison Biarrote se dépeuple de ses plus fidèles et meilleurs éléments. Heureusement que Monsieur Plus est toujours là, Dimitri Yachvili sauvant souvent les siens.

En effet, l'attaque des Rouge et Blanc est en berne. Seulement six essais en sept matchs : le meilleur niveau d'Aled Brew se fait désirer, Teddy Thomas engrange de l'expérience sur l'autre aile, Pietersen est muet...et le BO se retrouve avec six marqueurs différents. Et que dire de la défense ? 13e au classement avec 17 essais encaissés...

 

L'autre explication pourrait venir du calendrier. Il est vrai que Biarritz n'a pas été épargné en ce début de saison : Clermont, Montpellier, Toulon et Toulouse et l'on peut même rajouter le Stade Français qui est difficile à manier chez lui. Résultat : quatre défaites et une victoire étriquée contre Montpellier, mais qui aurait pu ne jamais voir le jour si plusieurs essais du MHR n'avaient pas été refusés à la vidéo. Ajoutez-y un promu Oyonnaxien des plus surprenant à domicile et des Grenoblois déterminés, voilà comment le Biarritz Olympique se retrouve lanterne rouge. 

Ce n'est donc pas dans les meilleures dispositions que les Biarrots vont se déplacer à Bayonne, le week-end prochain dans un match CA-PI-TAL. En cas de victoire, les troupes à Laurent Rodriguez et Didier Faugeron pourront revenir dans la course au ventre mou. Dans le cas inverse, ils pourraient se retrouver complètement détâchés. Et là pour s'en sortir...

Où va le Biarritz Olympique ?
Retour à l'accueil