Nairo Quintana : l'avenir du cyclisme colombien

Nairo Quintana vient de gagner le Tour du Pays Basque et une étape sur le Tour de Catalogne, il sera surement sur le Tour pour épauler Alejandro Valverde.

2012, la révélation.

Nairo a gagné le Tour de l’Avenir en 2010 mais il s’est révélé chez les pros la saison passée avec 6 victoires. Notamment grâce à son aisance lors de l’étape de montagne du Critérium du Dauphiné entre Saint-Alban-Leysse et Morzine, sa seule victoire World Tour. Avant cette course, il avait remporté le Tour de Murcie. Après sa victoire dans le Dauphiné, il était le grand favori pour l’étape de la Route du Sud entre Trie-sur-Baïse et Arras-en-Lavedan. Une étape inédite puisque c’était la première fois qu’une course cycliste empruntait le col de Spandelles situé après le col du Soulor. Une étape très dure et à la fois magnifique. Le français Blel Kadri (ALM) se faisait la belle et passait premier en haut du Tourmalet. Mais en attaquant la boucle autour d’Argelès-Gazost, Kadri se faisait rattraper par les poursuivants et c’était son coéquipier Matthieu Perget qui prenait les devants. Il allait se faire rattraper par Quintana et Dupont. Dans le col de Spandelles, étroit et à fort pourcentage, le colombien distançait le français. Quintana avait montré encore une fois son aisance et il gagnait ainsi le classement général de la Route du Sud.

Quintana : pur produit de l’école colombienne.

Nairo a débuté dans l’équipe colombienne Boyaca puis chez Colombia es Pasion. Quintana a la montagne dans le sang, fruit de la formation colombienne. De nombreux autres coureurs colombiens du peloton World Tour sont aussi de bons grimpeurs : Betancur (ALM), Henao (SKY), Uran (SKY). Dans l’histoire du Tour aussi de nombreux colombiens ont gravé leur nom au palmarès de la montagne : Herrera (1985, 1987), Botero (2000), Soler (2007).

L’année dernière Quintana avait fait l’impasse sur le Tour, peut-il cette année ravir le maillot à pois de la Grande Boucle aux coureurs plus polyvalents ?

Retour à l'accueil