Moreno snobe les sprinteurs !

En ce mardi, une étape assez particulière s’est déroulée sur la vuelta. Dite pour les sprinteurs-puncheurs,le parcours du jour possédait des pourcentages de 30% mais cela n’empêchera pas des attaques venant de Juan Antonio Flecha ou même Edvald Boasson Hagen.

Oui, Edvald Boasson Hagen!

Certains espéraient que les sprinteurs ne passeraient pas le Mirador comme Nicolas Edet dans l'échappée depuis le kilomètre 12, il sera finalement élu combatif du jour pour tous les efforts fournis.

Une fois la bosse passée, on retrouve un peloton coupé en quatre, cela part dans tous les sens bref, c’est l’anarchie totale sur la vuelta.

Un groupe rejoint alors Nicolas Edet, seul survivant de l’échappée du jour. On y trouve Vicioso, Herrada, Nerz et Luis Leon Sanchez. Tant d’efforts en vain, les hommes seront repris quelques kilomètres plus tard.

Le peloton finit par se calmer sous l’impulsion des équipes de sprinteurs bien décidées à l’emmener jusqu’à un sprint massif.

Seulement à plus d’un kilomètre de l’arrivée, Flecha, l'infatigable, tente sa chance et donne même des envies à Daniem Moreno qui part à son tour.

Fabian Cancellara, voyant le porteur du maillot à poids s’envoler, essaye de le rejoindre dans une magnifique accélération fidèle à son style.

Derrière Moreno et Cancellara le sprint se met en place. Seulement personne n’arrive à rejoindre l’espagnol qui s’impose donc devant Fabian Cancellara et Michael Matthews.

Dans ce final assez particulier personne ne remarque la cassure entre Horner et le peloton, Vincenzo Nibali reprend donc le maillot rouge.

Retour à l'accueil