L'épreuve

La Flêche Wallonne est constituée de 12 côtes en 205 kilomètres, ce qui n'est pas exceptionnel, mais seul le mur de Huy retient vraiment l’attention avec ses 1300 mètres à 9,3 % de moyenne, qui dépasse par endroit les 20%. De plus, ce mur est gravi trois fois durant la course ! Le départ est inédit, c'est la première fois que la Flèche s'élance de Binche. L'épreuve s'est déroulée pour la première fois en 1936. La course est arrivée à Huy pour la première fois en 1983 après avoir essayé plusieurs villes. Longtemps couru pour se préparer à Liège-Bastogne-Liège, la Flèche est désormais une ardennaise reconnue, redoutable et redoutée. Les recordmans de l'épreuve sont Eddy Merckx et Marcel Kint, vainqueurs de l'épreuve à trois reprises. De grands coureurs comme Raymond Poulidor, Bernard Hinault ou, plus récemment, Cadel Evans ont également inscrit leur nom au palmarès de cette course.

Moreno : pleine cible !

La Flèche s'est élancée pour la 77ème fois ce matin dans les rues de Binche. 197 coureurs étaient présents, pour 205 kilomètres d'une course qui s'est élancée à grande vitesse. Le coureur de la FDJ Cédric Pineau arrive quand même à se détacher mais se fait rattraper quelques kilomètres plus loin, ainsi que Roy, Sicard, Van der Sande et Lang qui tentent à leur tour de fausser compagnie au peloton mais de nouveau sans succès. Lang est intenable et tente de repartir en compagnie de Devillers. Ils arrivent à sortir et leur écart ne cessera de croître jusqu'au kilomètre 62. Au kilomètre 34, Van Goolen part en contre, il reviendra sur les deux hommes 10 kilomètres plus loin. Au bout de plus de 60 kilomètres de course, la Sky et la BMC prennent les choses en main, soutenues une dizaine de kilomètres plus loin par la formation Blanco. Puis ce sont les équipes Vacansoleil et Argos qui prennent la relève. Les fuyards tiennent le coup durant 40 kilomètres mais le peloton leur reprend plus d'une minute lors de la première ascension du mur de Huy. L’échappée est presque rattrapée. Ils sont finalement repris pendant le mur de Huy, après un raid de 150 kilomètres. Ce sont alors Tem Dam et Geschke qui prennent l'avant de la course. Les deux fuyards sont repris à 9 kilomètres de l'arrivée après une vingtaine de kilomètres en tête et une avance qui n'aura pas dépassé les 30 secondes. Dans les dix derniers kilomètres le peloton, réduit à une quarantaine d'unités, est intenable, de nombreux coureurs tentent de sortir comme Lagutin, Monfort mais en vain.La flamme rouge approche, le peloton est nerveux, les équipiers essayent de remonter leurs leaders et 700 mètres avant l'arrivée, Carlos Betancur porte une violente accélération. Personne ne réussit à prendre la roue du coureur d'AG2R qui s'envole vers la victoire pendant que les favoris se regardent. Gilbert part alors en contre et fait le forcing pour revenir sur Betancur, avant de caler, à bout de forces. Sagan, qui avait pris la roue du champion du monde, craque à son tour. Moreno, resté dans les roues jusqu'alors, accélère avec Henao à ses trousses. Ils reviennent comme des avions sur Betancur. Henao cuit, ne peut doubler l'espagnol qui s'impose. Daniel Martin tente de sauter Betancur sur la ligne mais le prodige Colombien conservera sa position, Dan Martin lui rate le podium. C'est le premier grand succès de Moreno, habituel grégario pour son leader incontesté Joaquim "Purito" Rodriguez . Rodriguez et Valverde terminent respectivement six et septième. On compte tout de même deux Colombiens sur le podium et quatre Espagnols dans le top 10. A noter que Sagan termine douzième et Gilbert dix-huitième ! Encore une ardennaise ratée pour les deux principaux favoris. Rendez-vous dimanche pour la dernière des mythiques ardennaises : Liège-Bastogne-Liège !

Moreno, c'est l'Huy le vainqueur !
Moreno, c'est l'Huy le vainqueur !
Moreno, c'est l'Huy le vainqueur !
Retour à l'accueil