Mazin éclaire la Nocturne de Tulle

Samedi soir se déroulait la 30ème édition de la Nocturne de la Libération à Tulle. Sur les quais de cette ville présidentielle, Warren Barguil avait levé les bras et Romain Bardet, quant à lui, était arrivé 8ème.

Au terme de 72 kilomètres bouclés avec une rapidité surprenante, Mickaël Mazin (US Montauban 82), âgé de 22 ans seulement, s'est imposé au sprint, succédant ainsi à Vivien Brisse. Il devance Jérôme Montjoffre (Briance Roselle Aventure) et son coéquipier Patrick Szewe.

Comme chaque année, le public de Tulle, et des communes alentour, applaudit des coureurs cyclistes tous très sympathiques et désireux de victoire. Cette année dans les rangs, nous avons pu y voir Jean-Luc Masdupuy, ancien cycliste professionnel, mais également, deux cyclistes Camerounais, Hervé Raoul Mba et Yves Roger Ngue Ngock, heureux de montrer l'expansion du cyclisme à travers le monde.

Parallèlement, les écoles de vélo de Tulle (Route et VTT), ont réalisé une dizaine de tours de piste afin d'afficher leur enthousiasme pour ce sport. De 6 ans à 17 ans, ces jeunes ont notamment eu la chance de rouler quelques mètres en compagnie des grands. La relève est assurée !

Mickaël Mazin, après avoir reçu son bouquet sur le podium, a bien voulu réaliser une interview à chaud. Même si deux heures de route l'attendaient, le Montalbanais a été très aimable.

Premièrement, bravo pour votre victoire, comment étaient les sensations sur la route ?

Merci, au début les sensations n'étaient pas très bonnes parce que c'est notre quatrième jour de course d'affilée de la semaine en enchaînant avec des coupes de France et un critérium Pro. Ce n'était pas simple, mais comme les virages sont assez bons, ça roule un peu moins vite. De plus, on était trois du club, c'était une course d'équipe presque parfaite on va dire, donc au niveau travail ça allait et les bonnes sensations sont arrivées sur la fin.

On peut donc dire que c'est un gros travail d'équipe ?

Oui effectivement, gros travail, un gros boulot de Max Massat et de mon autre coéquipier, Patrick Szewe, qui termine troisième. J'aurais aimé qu'il fasse une meilleure place aujourd'hui. Globalement on s'entend tous très bien dans l'équipe, et ça a été une belle course et belle victoire.

Et maintenant, quels sont vos objectifs, vos prochaines courses ?

Le prochain objectif c'est le Tour du Piémont Pyrénéen, pour toute l'équipe, c'est à partir de vendredi prochain jusqu'à dimanche. Là pour ma part, ce sera repos jusque là-bas, et on va plutôt aider les grimpeurs à faire leur place au général.

Merci pour cette interview et encore bravo.

Je suis heureuse d'avoir pu, grâce à mon club, approcher ces futurs champions.

Photos Claire Sicard
Photos Claire Sicard
Photos Claire Sicard

Photos Claire Sicard

Retour à l'accueil