Martinator règle tout le monde !

Alors que, sur la Vuelta, Spartacus donnait encore quelques signes de vie, aujourd’hui, Tony Martin lui a porté le coup final.

Pendant toute la course, Fabian Cancellara a tenu bon jusqu’au milieu du parcours où le roi du chrono s’est révélé.

Tout commence, par un homme, Herbet Mugwanya. Peu connu, bien sûr, mais il sera le premier à s’élancer.

La première partie de course ne fut pas des plus passionnantes (comme à chaque fois). Pendant un instant, on a pu apercevoir un mini contre-la-montre par équipe illégal. Les 3 hommes furent séparés quelques minutes plus tard.

C’est lorsque le jeune australien, Rohan Dennis, démarra que la course commença réellement. Il remit tout le monde d’accord en établissant le meilleur temps à chaque intermédiaire. Pourtant à l’arrivée, le récent vainqueur du Tour d’Alberta, n’arriva pas à détrôner Kanstantin Siutsou.

Au fur et à mesure de la course, ces deux hommes se firent vite rétrograder. Il n’était plus question d’outsiders mais de batailles de titans. On n’attendait plus qu’eux: Spartacus, King Wiggo et Martinator. Des surnoms destinés à une bataille historique !

Au cinéma, cela aurait été un combat entre un gladiateur romain, un roi anglais et un robot assassin qui, au final, les battrait tous les deux.

Ce fut moins spectaculaire mais le scénario a été respecté.

Une fois Martinator sacré, le combat continua entre Spartacus et Wiggo.

Une bataille qui s’est jouée à quelques secondes pour , au final, avantager le Britannique.

Classement du contre-la-montre:

1. Tony Martin

2. Bradley Wiggins +0’46″

3. Fabian Cancellara +0’48″

4. Vasil Kiryienka +1’26″

5. Taylor Phinney +2’08″

6. Rasmus Quaade +2’36″

7. Marco Pinotti +2’41″

8. Adriano Malori +2’51″

9. Gustav Erik Larsson +2’58″

10. Kanstantsin Siutsou +2’59″

Martinator règle tout le monde !
Martinator règle tout le monde !
Retour à l'accueil