Le Bouclier a été oublié, la reprise de l'entraînement qui s'est faite le 3 juin dernier pour les Castrais, s'est prolongée avec un stage à Falgos et un match amical contre Perpignan où les Tarnais se sont imposés (14-12) dans les dernières minutes de jeu grâce notamment à un essai de son talonneur à la viacité d'ailier, Marc-Antoine Rallier.

Au programme de l’entraînement, les joueurs refoulent les terrains mais ne touchent pas beaucoup de ballons pour privilégier la condition physique. Les internationaux ou retardataires de ce début de saison s’entraînent plus doucement, comme les français Talès, Samson, Claassen ou le Lions Britannique Richie Gray. Pendant ce temps-là les autres joueurs souffrent sous le soleil et la chaleur tarnaise pour préparer le prochain match qui se jouera à Lavaur le vendredi 9 juillet face à Albi. Albi qui évolue en Pro D2, préfecture du Tarn défiera Castres, sous-préfecture du Tarn et champion de France, un match particulier pour Geoffrey Palis qui a répondu à nos questions.

C’est ta première saison à Castres, tu as été le plus court transfert du club avec seulement 42km pour venir. Tu restes dans ton Tarn natal puisque auparavant tu as joué pour Albi et tu es né à Gaillac. Vendredi soir, tu vas retrouver tes anciens partenaires en match amical, qu’est-ce que tu ressens avant ce match face à tes anciens camarades?

C’est vrai que ça va être un match vraiment spécial pour moi, parce que c’est vrai que j’ai passé cinq ans à Albi, je les connais tous par coeur, ils ont un effectif qui a très peu bougé donc ils ont gardé la même ossature. Je connais 90% des joueurs qui seront sur le terrain mais faudra pas oublier que cela sera un match important pour moi parce que j’ai beaucoup à prouver ici à Castres, il va pas falloir que l’émotion prenne le dessus.

Justement, une place à Castres au poste d’arrière qui être convoitée avec Brice Dulin, international, et Romain Teulet l’inusable, l’idole de tout une ville, la concurrence est rude!

Oui bien sur que cela sera dur mais c’est pour cela aussi que je suis venu. L’an dernier à Albi je souffrais un peu de “non-concurrence”. C’est vrai que là j’ai trouvé de la concurrence pour bosser dans la difficulté, me mettre en danger...

Vendredi soir, tu as joué ton premier match sous les couleurs castraises avec une victoire à la clé grâce à deux essais que tu as transformé. Quelles ont été tes sensations?

Cela c’est très bien passé, c’était un match de reprise, toute l’équipe était un peu fatiguée de la semaine de stage à Falgos qui a été éprouvante. On est dans une préparation physique intensive et personne n’est à son meilleur niveau mais on a vu quelques belles choses collectivement ce qui est encourageant pour la suite surtout pour le résultat.

Geoffrey Palis

Geoffrey Palis

Patrice Lagisquet, entraîneur du XV de France est venu rendre visite aux champions de France.

Patrice Lagisquet, entraîneur du XV de France est venu rendre visite aux champions de France.

Les joueurs souffent lors des séances sous le soleil castrais
Les joueurs souffent lors des séances sous le soleil castrais
Les joueurs souffent lors des séances sous le soleil castrais
Les joueurs souffent lors des séances sous le soleil castrais
Les joueurs souffent lors des séances sous le soleil castrais
Les joueurs souffent lors des séances sous le soleil castrais
Les joueurs souffent lors des séances sous le soleil castrais

Les joueurs souffent lors des séances sous le soleil castrais

Retour à l'accueil