Le retour manqué des revanchards

Il planait comme une atmosphère de revanche sur le Westpac Stadium et à l'Estadio Malvinas. D'abord pour l'Australie en Nouvelle-Zélande. Les hommes d'Ewen McKenzy voulaient laver l'affront de la semaine dernière (défaite 47-29). A l'autre bout de la Terre, les Argentins se devaient une revanche. Pour eux mais aussi pour leur nation. La raison ? une raclée encaissée le samedi auparavant, 73-13, contre les Sud-africains.

Les All Blacks, comme une évidence.

Etait-ce peine perdue d'avance pour les Kangourous ? Il semblerait que oui. Car face à des joueurs n'ayant perdu qu'un match depuis leur victoire en coupe du Monde, en Octobre 2011, et jouant à domicile, il n'y avait qu'un très très mince espoir. D'autant qu'avec un Ben Smith de gala (deux essais), les chances s'amoidrissaient au fil des minutes. Les Blacks jouent simple mais efficace : une touche, Taylor écarte, Savea prend l'intervalle et sert son ailier en bout de ligne (27e). On prend quasiement les mêmes et on recommence : percée de Luafutu, le ballon sort vite et Smith conclu dans son couloir des 5m suite au décalage de Dagg (40e). L'ouvreur néo-z passera onze points au pied (deuxième transformation manquée) et six pour Dagg. Christian Lealifano a tenté de réduire l'écart avec trois pénalités, tout comme Folau (72e). L'Australie a limité les dégâts sachant que c'était peine perdue. Il va falloir redresser la barre contre l'Afrique du Sud dans 15 jours.

L'Argentine y était presque.

Et ce ne sera pas simple non plus face aux Springboks. Après s'être baladés, 73-13, la semaine dernier contre les Argentins, la revanche se déroulait du côté de Mendoza. Orgueilleux, ils démarrent tambours battant par l’intermédiaire de Léguizamon (2e). Mais les Sud-Af restent terre à terre et recollent par Basson (13e, 10-10). Les troupes de Santiago Phelan recreusent un petit peu l'écart avec un essai de Marcelo Bosh (36e) et vire en tête au repos, 17-13. S'en suit une seconde période platonique durant laquelle Morné Steyn va ramener petit à petit son équipe au tableau d'affichage pour la faire finalement passer devant et empocher les quatre points grâce à trois nouvelles pénalités (22-17). L'Argentine laisse échapper trois points précieux (bonus défensif étant acquis) mais ne se rassure que très peu avant d'aller doublement défier les All Blacks. Leur déplacement au pays du long nuage blanc ne va certainement pas éclairer un ciel déjà bien sombre...

Maxime GIL

Retour à l'accueil