Hier, un attentat a frappé le marathon de Boston. Deux bombes ont explosé près de l'arrivée à 14h50 heure locale (20h50 à paris). Le bilan est lourd : 3 morts et plus d'une centaine de blessés. 23 326 coureurs, dont 158 français, participaient a ce grand événement sportif.

La terreur règne une fois de plus aux Etats-Unis. L'ombre d'un nouveau 11 septembre hante les américains. La ville de Boston est devenue ville fantôme. Tout les habitants sont rentrés chez eux et les coureurs essaient de repartir le plus vite possible. Seuls les policiers sont dehors.

Ils ne connaissent toujours pas l'identité des terroristes et essaient de faire "parler" les bombes retrouvées près de la ligne d'arrivée. De plus, pendant ces opérations un incendie a eu lieu à la bibliothèque John-Fitzgerald Kennedy vers 16h, heure locale. Ces ennemis inconnus sont donc organisés et puissants.

Les américains ont pu voir en direct les rues de Boston ensanglantées puisque des caméras retransmettaient l'épreuve sportive à la télévision.

Cette Amérique bouleversée va devoir une fois de plus combattre le terrorisme.

 

 

Le marathon de la terreurLe marathon de la terreur
Retour à l'accueil