Papillon, dos, brasse, crawl, voilà les quatre nages officielles que compose la natation. Depuis la création des compétitions de natation ces quatre nages sont entièrement différentes et différenciées les une des autres. Bien sur les nageurs s’entrainent sur toutes les nages, mais comme le confiait Camille Lacourt avant les Championnats du Monde de Barcelone, la part d’entrainement sur la nage que l’on va nager en course est bien plus grande.

Oui mais voilà, aujourd’hui les choses changent, on ne retrouve plus les mêmes grands champions dans une seule nage, ils s’exportent et la polyvalence devient le maître-mot des nageurs. Le 4nage, outre en Hongrie, passait bien souvent à la trappe, les compétiteurs dans cette discipline étaient bien souvent relégués au second rang, éclipsés par les grands sprinteurs, mais ça, c’était avant, avant l’avènement d’un homme, du grand champion de notre ère. Michael Phelps. Le squale des bassins n’a délaissé aucune des nages, gagnant le 200m4nages à Athènes, Pékin et Londres avec record du monde pour les deux premiers, et les 400m4nages à Athènes et Pékin, en battant aussi le record du monde en plus de ses courses en nage libre et papillon. On peut dire la même chose de son compatriote Ryan Lochte qui rentre de Barcelone avec une moisson de médailles en quatre nages, en dos, mais aussi sur les relais après avoir pris une année presque sabbatique.

Mais les Américains n’ont pas le monopole de la polyvalence, passons de notre côté de l’Atlantique avec le Champion du monde du 100m dos en 2011, Jérémy Stravius. Après un finish époustouflant sur le relais 4x100m, une médaille de Bronze sur le 100m dos, des séries du 200m4nages, une médaille d’Argent sur le 50m dos et un finale du 4x200m on retrouve l’Amiénois sur le relais 4x1004nages, et cette fois ci, en papillon, où il réalise le meilleur temps dans la discipline. Après les nageurs de nage libre, de papillon et de dos, on peu aussi voir des brasseurs s’exporter vers le 4nages comme par exemple László Cseh, le Hongrois qui dominait la brasse au niveau européen est l’un des meilleurs nageurs mondiaux pour ce qui est du 4nages.

Bien souvent passée à la trappe, cette discipline, très certainement celle qui demande le plus de rigueur, prend depuis 2004 une autre dimension, pour devenir, pourquoi pas, la discipline reine de la natation.

La natation des temps modernes.
Retour à l'accueil