Pau s'étant imposé contre La Rochelle, les supporters de Brive n'attendaient plus que de rejoindre la section Paloise en Finale. Chose espérée, chose accomplie. Le CAB remporte la seconde demi-finale, 30-14 face à Aurillac.

Avec un stade plus qu'au complet et une ambiance extraordinaire, les Brivistes avaient pour devoir d'en mettre plein les yeux à chacun.

Le CAB longtemps dominé dans la première période n'attendra pas des heures avant que son chouchou, le grand Guillaume Namy, fasse se lever tous les drapeaux noirs et blancs du stade. Résumé de cette première mi-temps : des pénalités et des Brivistes qui rentrent aux vestiaires avec une avance de 5 petits points.

En raison d'une forte indiscipline, les « coujous », ne sachant pas concrétiser le jeu, verront les Aurillacois remonter au score avec un essai collectif.

Les Cantaliens stagneront à 14 tandis que Brive grâce à un essai magique de Jamie Noon, s'envolera vers la victoire. L'anglais qui l'année prochaine ne portera plus les couleurs de Brive à sûrement voulu marqué le coup. S'en suivent deux pénalités et un superbe drop assassin, de Ryan Swanepoel, en fin de match. Le CAB s'adjuge donc une victoire logique à défaut d'être éclatante.

Une année passée en proD2, les six premiers mois forts décevants, Brive a enfin pris son envol et compte bien remonter en Top14. Avec un dynamisme impressionnant, les Brivistes attendent encore de survoler les nuages. N'étant plus qu’à quatre-vingt minutes de leur rêve : l’ultime obstacle se nomme Pau… Une équipe qui rappelons le est la dernière à les avoir battus cette année (12-9). Le suspense est insoutenable. Vivement Bordeaux, dimanche prochain.

Nous pouvons également rajouter que les espoirs de Brive sont devenus champions de France et le sporting de Tulle s'est également imposé, accédant ainsi à la fédérale 1.

La gagne est de retourLa gagne est de retour
La gagne est de retourLa gagne est de retour
Retour à l'accueil