Vous en avez peut être déjà entendu parler, vous l'avez peut-être pratiquée à l'école mais certains ne connaissent même pas la course d'orientation. Ce sport qui consiste à trouver des balises dans une forêt à l'aide d'une carte et d'une boussole rassemble pourtant un grand nombre de champions français. Il existe aujourd’hui 4 types de compétitions : le sprint (10 à 15 balises en 15 min), la moyenne distance (15 à 18 balises en 35 min), la classique (ou longue : 25 à 28 balises en 1h30) et le relais (par équipe de 3 coureurs).

Un palmarès exceptionnel.

Effectivement, les français ont un bon palmarès en course d'orientation. Si la France a réussi à s'imposer dans ce sport, il faut avouer que c'est surtout grâce à Thierry Gueorgiou. Dix fois champion du monde en 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2009 et 2011 et deux fois vainqueur de la Coupe du Monde en 2005 et 2007, ce sportif impressionne. Pourtant, les médias ne parlent pas de lui, que ce soit la radio, la presse écrite ou la télévision. La plupart des sportifs autre que les orienteurs ne le connaissent même pas.

Cependant, il n'est pas le seul français à avoir des résultats. Thierry Gueorgiou a été en effet champion du monde du relais en 2011 avec Philippe Adamski et François Gonon. Ce dernier a réussi aussi à s'imposer parmi les plus grands orienteurs en obtenant deux médailles de bronze en République Tchèque et en France. Effectivement, les championnats du monde se sont déroulés en France en 2011 à Chambery. Une fois de plus, les médias n'en parlaient pas alors qu'il faut avouer que quel que soit le sport, il est assez rare qu'un championnat du monde se déroule en France !

De plus, il existe plusieurs pôles pour entraîner les meilleurs jeunes francais (Dijon, Fontainebleau ...).

Un sport difficile à médiatiser ?

Il est vrai que, comme la course d'orientation se déroule dans la forêt, il semble difficile de filmer cette épreuve sportive. Pourtant, dans les pays nordiques où ce sport est très pratiqué, la course d'orientation est filmée avec des caméras proches de l'arrivée, du départ et des balises les plus importantes. De plus, les coureurs sont équipés de GPS, ce qui permet aux téléspectateurs de voir où ils sont sur une carte virtuelle. Cela n'est jamais passé à la télévision française. Vu que le nombre de licenciés en course d'orientation est assez faible, peut être que les médias pensent que ça n’intéressent pas les Francais.

En tout cas, si personne ne parle de ce sport, il est difficile de le connaitre et de l'apprécier.

La Course d'Orientation, un sport qui mérite d’être connu
Retour à l'accueil