Jean-Marc Marino était chez lui ce matin à Castres, ses supporters étaient là et des "Marino, Marino" retentissait sur les boulevards castrais. Il nous a livré ses impressions au départ de la première étape de haute-montagne de ce 100ème Tour de France.

C’est votre deuxième Tour de France, cette année la 100ème, pouvez-vous nous donner vos impressions sur cette première semaine avec le départ en Corse ?

« On a fait une très belle première semaine et on est content. »

Aujourd’hui on attaque la montagne, vous êtes un puncheur et vous pouvez bien attaquer dans la côte de St-Ferreol et prendre de l’avance sur le peloton ?

« Le but aujourd’hui c’est qu’un de nous prennent l’échappée parce qu’elle peut aller au bout au vu des étapes d’hier et d’avant-hier, tout le monde a beaucoup souffert et on va essayer de faire cela bien que cela soit moi ou un autre pour que l’on soit représentés à l’avant. »

C’est le deuxième jour que le Tour passe dans le Tarn, c’est bon pour le moral ça !

« J’ai pas besoin d’être boosté que quand je suis à la maison sinon je ne serais boosté qu’une seule fois dans l’année. C’est vrai que c’est bien parce qu’il y a la famille et les amis. Je suis motivé à Castres mais aussi en Corse et sur les Champs-Elysées. Le but c’est d’être performant toute l’année et il faut faire abstraction de là où on est. »

Quels sont les objectifs pour les deux dernières semaines du Tour ?

« L’objectif de l’équipe affirmé est de gagner. En plus on a raté le maillot jaune pour une seconde la semaine dernière, on s’en veut vraiment et on a à cœur de rattraper ça. »

Jean-Marc Marino: "L'objectif c'est de gagner"
Retour à l'accueil