K.Deroche: "J'ai envie de vivre l'Histoire avec un grand H"

La journaliste Karine Deroche, vosgienne et toulousaine d'adoption à répondu à nos questions.

Comment est venue cette passion pour le journalisme ?

J’avais envie de vivre l’Histoire avec un grand «H », au jour le jour, de voir les choses pour de vrai, d’assister aux évènements de l’autre côté et d’essayer de vivre des choses plus réelles.

Quelles ont été vos études pour en être la aujourd’hui ?

J’ai un parcours plutôt atypique. J’ai fait une classe prépa Lettres puis une maîtrise d’histoire médiévale. Ensuite, j’ai intégré le CFPJ en contrat professionnel, je faisais mes études et j’étais en même temps sur une radio.

Avez-vous un domaine spécifique ? Vous vous occupez du sport sur France 3 Midi-Pyrénées…

Je suis plutôt généraliste. J’ai fait du sport quand j’étais plus petite avec un père qui faisait beaucoup de sport. Ce milieu m’intéressait parce que ça me ressemble avec certaines valeurs, ça correspondait à mon caractère. Quand je regardais Stade 2, avec Roger Couderc, ça me faisait envie donc j’ai essayé et ça a marché.

Quel a été votre parcours jusqu’à aujourd’hui ?

Là c’est compliqué aussi. J’ai fait de la radio au départ, associative puis RFM, Europe 2, Europe 1. Après je voulais faire de la télé donc je me suis tourné sur France 3 où j’ai tourné sur l’ensemble des régions de France 3. Au final, je suis arrivé à Toulouse il y a une quinzaine d’années, j’ai trouvé ce qui me convenait au niveau de l’information, il y a de la matière qu’on peut traiter au national avec une qualité de vie qui n’est pas celle de Paris.

Retour à l'accueil