En ce mardi 16 juillet 2013, avait lieu la présentation de joueurs du Castres Olympique avec notamment une des nouvelles recrues, le demi de mêlée Julien Tomas qui a accepté de répondre à nos questions.

Quand vous avez signé votre contrat, saviez-vous que Rory Kockott aller prolonger le sien ?

Non, quand j’ai signé je savais qu’il y avait un accord entre lui et le club qui n’était pas encore déterminé. Il n’était pas prévu qu’il reste mais malgré cela il lui restait un an de contrat et il annonçait qu’il partait. Puis finalement il reste pour une année, alors on sera trois demis de mêlée mais c’est comme ça, cela fait parti de la concurrence , et le meilleur jouera.

Vous arrivez dans un club que vous connaissez très bien : précédemment vous jouiez pour Montpellier et depuis vous rencontriez Castres 3 fois par saison avec les matchs de barrage, comment s’est passé votre intégration au sein du CO?

Pour l’instant la préparation se passe bien, le but du jeu c’est d’être prêt pour le premier match, de bien travailler collectivement, on repart avec des nouveaux joueurs puis l’ambiance est très bonne donc c’est facile de s’intégrer.

Vous avez eu une préparation physique très intense puisque il me semble que vous avez gravit le pic de Norre à vélo et qu’apparemment vous y retourneriez avec Stéphane Poulhiès, cycliste professionnel tarnais de l’équipe Cofidis.

C’est vrai que dans ma préparation je rajoute le vélo parce que j’aime ça et ainsi je profite de la Montagne Noire ou du pic de Norre pour me faire ce cardio parce qu’en bord de mer j’avais que du plat donc là c’est vrai que c’est avantageux pour moi.

Julien Tomas à gauche et Cédric Garcia à droite

Julien Tomas à gauche et Cédric Garcia à droite

Retour à l'accueil