Une génération nous sépare de cet exploit spectaculaire... C'était il y a vingt ans mais la joie est toujours intense et bien présente.

Le 15 avril 2013, le CSP Limoges (Limoges Cercle Saint-Pierre) fêtait ses vingt ans. Le 15 avril 1993, il devenait le premier club français de sport collectif à remporter une coupe d'Europe des clubs champions, toutes disciplines confondues, avant d'être rejoint, au mois de mai de la même année, par l'Olympique de Marseille en football.

Dimanche 14 avril, lors de notre entretien des jeunes reporters du tour de France, nous les avons vus ces basketteurs champions d'Europe. Admiratifs de leur taille, mais pas que, également de leur talent incontestable, une petite rétrospective s'imposait afin de mieux connaître ces winners. Chose promise, chose due.

De 1993 à 2013 ...........

Durant la saison 1992-1993, de nouvelles recrues arrivent et font de Limoges l'un des favoris du championnat de France. Au premier entraînement du CSP, un public record de 2 000 personnes, découvre alors les nouvelles couleurs du maillot limougeaud (jaune et grenat). Lors de la finale de la coupe d'Europe 1993, le CSP affrontait Benetton Trevise à Athènes et avec une victoire de 55 à 59, les Limougeauds devenaient champions d'Europe.

Malgré une saison plus que parfaite, le club n'échappera pas à l'échec lors de la saison suivante. Après le départ de nombreux joueurs, le CSP doit frapper fort sur le marché des transferts.

La période 1998-1999 est encore moins reluisante que les années précédentes. Il suffira d'une seule défaite au CSP pour que ce soit la débâcle. C'est alors que Limoges termine 7ème du championnat de France, c'est son plus mauvais résultat depuis 1981. Outre les problèmes sportifs, ce sont les problèmes financiers qui persistent du côté limougeaud.

 

Les années 2000

En dépit d'un début magnifique, les affaires financières, judiciaires puis sportives entraînent le club jusqu'en troisième division. En revanche, avec un grand sursaut d'orgueil et de multiples victoires, il remonte en Pro A. Grâce à un triplé, championnat de France, coupe de France, coupe Korac, le CSP redevient le temps d'une saison, l'équipe phare de la Pro A. Cependant, tous ces titres n'ont pas étaient suffisants pour redorer le blason du CSP. Problèmes financiers et même pire, l'affaire Didier Rose, par exemple, entachent la réputation du club. Les Limougeauds sont donc relégués en Pro B pour la saison suivante. Après un bref retour en Pro A, c'est la chute en Nationale 1 (2003-2004) qui marque une année douloureuse pour une équipe désemparée.

L'année passée en N1 est significative de nouveau départ pour le CSP. Adieu les couleurs jaune et grenat, bonjour aux noir et blanc. Se donnant deux ans pour remonter en Pro B, Limoges réalise cette ascension le 19 mars 2006 lors d'un derby épique face à Poitiers. Un record est également établi, celui de la plus grande affluence pour un match de Nationale 1. Après deux saisons passées en Pro B, Limoges est comblée en retrouvant la Pro A que le club avait quitté six ans auparavant. La saison 2010-2011 est marquée par de nombreuses défaites et la saison suivante se passe en Pro B. De retour en Pro A, le CSP remporte le match des champions et donne à Joseph Gomis, le capitaine, l'honneur de soulever le seul trophée qui manquait à Limoges.

A noter que le 15 avril 2013, les limougeauds assurent leur maintien en Pro A, 20 ans jour pour jour après leur heure de gloire en Euroligue.

 

Comme la porcelaine est fragile, le succès ne tient qu'à un fil. Le CSP tiendra-t-il en Pro A ? Nous le verrons dans les années futures.

Il y a 20 ans, le CSP ouvrait la voie.Il y a 20 ans, le CSP ouvrait la voie.Il y a 20 ans, le CSP ouvrait la voie.
Retour à l'accueil