Il ne fait pas toujours bon être un buteur …

La Nouvelle Zélande, le plus grand réservoir de joueur de rugby au monde, le pays de tous les records, a continué sur ça lancée durant les Four Nations en battant pour la deuxième fois l’Australie (27-16)... et en laissant encore un demi d’ouverture sur la touche !

Carter, Cruden, Barrett, Taylor. Voilà les noms de tous les demis d’ouvertures appelés pour disputés les deux premiers matchs du Rugby Championship. Daniel Carter blessé au mollet avant de commencer la compétion. Aaron Cruden touché au genou à la 71ème minute à Sydney laisse sa place en jeu à Beauden Barrett, forfait pour le deuxième match contre les Wallabies. Tom Taylor, touché, lui, aux côtes est indisponible pour trois semaine. Une hécatombe. Rien d’alarmant bien sûr pour la Nouvelle Zélande qui est un puits de numéro 10 sans fond, Colin Slade peut encore être rappelé en renfort.

Mais l’alarme peut être tirée pour les demis d’ouverture eux même, il faut se rappeler de la Coupe du Monde 2011, remportée par les All Black. Daniel Carter avait commencé la compétition en patron puis il fut obligé de renoncer à la suite de la compétition à cause d’une blessure aux adducteurs. Colin Slade prend sa suite mais se blesse à l’aine durant le premier match qu’il jouera en tant que titulaire ce qui conduit à sa piètre prestation durant le deuxième. Vient à sa suite un nouveau joueur dans l’effectif qui fêtera ses deux premières sélections sans encombres mais ressortira à la mi-temps de la finale contre la France avec un genou endommagé qui l’éloignera des terrains pendant de longs mois. Le seul à avoir été épargné reste Stephen Donald, et pour cause, il n’a joué que 45 minutes …

Alors oui il y a bien une raison à cela, petits, et plutôt fins, les demis d’ouverture sont les proies idéales pour les avants. Proies qui organisent le jeu, qui ont donc le plus de ballons et qui subissent donc le plus de placages. Logique implacable et plus gros point faible des joueurs au maillot noir qui, cela dit, n’hésitent pas non plus à utiliser ce stratagème déloyale, rappelons nous de Quade Cooper indisponible 6 mois après la demi-finale face aux Blacks, et le visage tuméfié de Morgan Parra à la suite de la finale … Mais cela est d’autant plus frappant chez les All Blacks pour qui les avants comme les arrières sont des mastodontes remplis de muscles avec juste au milieu deux frêles petits oiseaux qui doivent défendre leur place coûte que coûte …

Retour à l'accueil