Histoire d'un mont chauve

Il est une des stars du Vaucluse. Il surplombe toute la région PACA du haut de ses 1911m.

Muse de Pétrarque, Le Géant de Provence impressionne, depuis des siècles, les populations.

Il faudra attendre, le premier cycliste, Adrien Benoît qui , le 14 juillet 1902, décide d’affronter le Ventoux. Il exécute la montée puis la descente du mont sur son vélocipède. Le cycliste fait parvenir à l’un de ses amis une carte postale représentant l’observatoire.

«L’ascension du Mont-Ventoux demande 7 heures en voiture, 6 heures à pied et 3h ½ pour un cycliste entraîné. La descente vertigineuse, en roue libre, sur les pentes caillouteuses à 12% est une dangereuse acrobatie. J’ai brûlé deux freins et une paire de jantes en bois. Avis aux amateurs.»

Et depuis, il y a eu beaucoup d’autres amateurs de sensations fortes !

La première ascension officiellement chronométrée a lieu le 12 juillet 1908, lors du marathon du Ventoux. Jacques Gabriel , successeur d’Adrien Benoît, escalade les 21,6 km en 2 heures et 29 minutes.

Le Tour propose souvent l’ascension du mon Ventoux par Bédouin (la plus emblématique). Apprécié par sa raideur, connu pour sa chaleur, il met à l’épreuve coureurs amateurs et professionnels confondus.

La Grande Boucle emprunte ses routes pour la première fois en 1951 lors de l’étape Montpellier-Avignon. Après ce passage ils seront nombreux à franchir le sommet : Charly Gaul en 1958, Raymond Poulidor en 1965, Eddy Merckx en 1970, Bernard Thévenet en 1972, Jean-François Bernard en 1987, Eros Poli en 1994, Marco Pantani en 2000, Richard Virenque en 2002 et Juan Manuel Garate en 2009.

Le record actuel est détenu par l’Espagnol Iban Mayo qui , au cours du Critérium du Dauphiné 2004, fit la montée en 55 minutes et 51 secondes.

Un ventoux mythique, un ventoux dramatique.

Le Mont Ventoux n’est pas qu’un lieu de réussite et de dépassement de soi, le mythique sommet a aussi été assombri par la mort de Tom Simpson.

Lors du Tour 1967, le Britannique est mort suite à un malaise qui provoqua sa chute. Sous une chaleur étouffante de 35°c et sous l’influence du dopage, Simpson n’atteignit jamais le sommet.

Le 14 juillet, ce sera leur fête !

En ce jour de fête nationale, le Tour passe aux choses sérieuses. A la veille du dernier jour de repos, les coureurs devront tout donner pour vaincre le mont chauve.

L’étape 15 est aussi la plus longue étape du Tour.

Le parcours est plat mais comme beaucoup disent: c’est le calme avant la tempête.

Comme en 2009, le vainqueur du jour pourrait venir de l’échappée mais, laissons le peloton en décider autrement !

Stephen Roche: «Tout dépendra de la température... La chaleur peut-être étouffante et s’il y a un vent de face, cela deviendra très difficile quand vous sortez des arbres au Chalet Reynard.»

David Millar: "Déjà que le Ventoux est terrifiant, avec 220km dans les jambes, ça va être horrible !"

Une chose est sûr, c’est que le Mont Ventoux sera l’ouverture d’une dernière semaine qui sera surement, palpitante et peut être déterminante !

Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Histoire d'un mont chauve
Retour à l'accueil