En piste les cracheurs !

Le cracher de bigorneau est désormais un sport à part entière. Tous les ans, au cours de l'été, les championnats du monde de la discipline se déroulent sur la piste prévue à cet effet à Sibiril (29). Le recordman du monde, un goémonier français nommé Alain Jourdren, tente de se donner un second souffle et battre sa précédente marque à 10,57m. Impressionnant !

Partout fleurissent des stades de football, des pistes d'athlétisme, projets parfois contestables. La construction d'une piste de cracher de bigorneau était un projet essentiel à ce sport. Cette discipline a donc imité les autres. A Sibiril, cette piste est la fierté de la commune. Elle occupe un espace de 20 mètres x 3 mètres de large et borde la grève de Sibiril . Elle permet à chacun des concurrents de réaliser ses trois essais.

Ces cracheurs insolites doivent tenir compte de plusieurs paramètres lors du lancer : le vent, la météo, et la fraîcheur des coquillages. Ce dernier paramètre est heureusement minimisé grâce à la rigueur de l'organisation. Ils ne souffleront pas de coquillages avariés. Effectivement, les petits coquillages sont récoltés le matin-même de l'épreuve. Maintenus en vie dans du goémon, ils sont replacés en milieu naturel une fois sortis de la bouche des cracheurs. Je n'aimerais pas être l'un de ces bigorneaux. Surtout que le phénomène prend de l'ampleur.

Les concours de cracher de bigornes se multiplient en Bretagne. A Landunvez (29), Le Tréport (56) et évidemment Sibiril, les municipalités se sont mises aux diapasons pour accueillir des concurrents cosmopolites. Originaires de pays européens, Amérique, Asie, le microclimat breton ne les a pas épargnés. La compétition non plus. « Je dois faire appel à mes capacités respiratoires hors du commun » expliquait Alain Jourdren, quintuple champion du monde de la discipline. « Cela me permet d'expirer une plus grande quantité que mes concurrents » ajoutait-il.

A Demain pour la suite de l'histoire... Nous parlerons d'Alain Jourdren et des missions insolites qui lui sont confiées.

Retour à l'accueil