Elmiger, le seigneur de Rochechouart.

Il y avait du beau monde ce matin au départ de la première étape Limoges-Rochechouart. Parmi le peloton du 46ème Tour du Limousin, on pouvait compter sur la présence d'un Thomas Voeckler, populaire, d'un Christophe Riblon, superbe dompteur de l'Alpe-d'Huez ou encore d'un Juan José Cobo auteur d'une Vuelta (2011) comme on les aime. Mais on pouvait également y voir Maxime Méderel et Théo Vimpère les deux régionaux de ce tour. Avec 10 ans d'écart, les deux amis se sont élancés soutenus par un public surexcité.

Certains disent que le Tour du Limousin a toujours été un révélateur de talents, que le vainqueur se fait connaître l'année d'après en étant un des coureurs incontournables de son équipe. Pierrick Fédrigo, que l'on découvrait en 2004, a lui aussi remporter cette épreuve, et est devenu champion de France l'année suivante. Cependant, il peut y avoir des exceptions, dans le cas de Martin Elmiger, ça serait plutôt une renaissance. En effet, le suisse est le premier vainqueur d'étape, il devance Yukiya Arashiro. Décidément, le japonais aime le Limousin ! Serait-ce pour sa bonne viande ou ses délicieuses pommes ? Mystère...

Un Suisse, un Japonais et un Italien.

Innombrables furent les attaques qui constituèrent de petits groupes variés, mais n'aboutissant à rien. Nombreux à l'avant de la course, les trois mousquetaires n'ont bondi qu'à trois kilomètres de l'arrivée, pour se disputer la victoire. Deux secondes seulement, Andrea Di Corrado doit s'en mordre les doigts. Mais Elmiger a fait parler son expérience et le Suisse peut se réjouir de porter ce soir le maillot de leader.

Que nous réservera l'étape Rochechouart-Ambazac ? Martin Elmiger gardera-t-il sa tunique jaune ?Je vous donne rendez-vous demain même heure pour le découvrir!

Elmiger, le seigneur de Rochechouart.
Retour à l'accueil