Elle s'appelle Claire Dona...

 

Claire Dona. Ce nom ne vous dit sûrement rien encore. Pourtant à treize ans, cette Albigeoise fait partie des meilleures joueuses françaises de tennis de sa catégorie. Lauréate de nombreux tournois, elle s'inclina en Juin dernier lors des huitièmes de finale des championnats de France des douze ans à Roland-Garros, certainement émoussée après une longue saison.

 

Rencontre privilégiée avec une prodige de la petite balle jaune, classée 4/6 !

 

 

 

 

Comment avez vous découvert le tennis, et pourquoi le pratiquez vous ?
J'ai découvert le tennis à l'âge de quatre ans, j'ai commencé à jouer par plaisir. Le tennis
reste pour moi avant tout un loisir qui me passionne et me tient à coeur
.

 

 

Qu'est ce que cela vous apporte ?
Même en jouant par réel plaisir, le tennis me donne une envie de combattre pour aller
toujours plus loin, comme dans la vie de tous les jours. Le tennis est peut
-être mon futur
métier, je rêve de devenir pro
.

 

 

Quels sont vos points forts et vos points faibles ?
Je peux dire que je suis une joueuse très puissante tant au service (NDLR : elle mesure
1,70m) que dans les coups et au fond du court. En revanche, je dois encore améliorer ma
condition physique qui est trè
s importante dans le tennis comme dans tous les sports.

 

 

Quels sont vos objectifs pour cette année ?
Je veux progresser au classement, et surtout travailler encore plus ma technique pour
qu'elle soit presque parfaite.

 

 

Comment faites-vous pour concilier le tennis et les études ?
J'ai des horaires aménagés au collège, je ne fais pas de sport. Je pense que ma réussite
scolaire est due à mon travail régulier et sérieux. A l'avenir, il est
possible que j'intègre un
Sport Études
.

 

Le tennis me donne une envie de combattre pour aller
toujours plus loin, comme dans la vie de tous les jours.

Elle n'en finit pas de collectionner les coupes et les victoires !

Elle n'en finit pas de collectionner les coupes et les victoires !

Bientôt dans la cour des grandes ?

Bientôt dans la cour des grandes ?

Retour à l'accueil