Et bien, c'est pas trop tôt ! Trois poles positions et aucunes récompenses, Hamilton commençait à dépérir mais le GP de Hongrie a enfin sacré le Britannique. Connu comme étant un pilote bagarreur sur la piste et considéré comme impatient, il aura attendu dix courses avant de triompher pour la première fois sous les couleurs Mercedes. Parti de la pole position samedi, lors des qualifications, l’Anglais a été dominateur de bout en bout sur le circuit sinueux du Hungaroring. Il devance Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel.

Grosjean, la pénalité qui énerve.

Parti troisième dimanche, notre Romain Grosjean, a vu son Grand Prix gâché par un passage aux stands en raison d’un dépassement sur la Ferrari de Massa. Peu de temps avant, Grosjean avait déjà touché la McLaren de Button, sur une première attaque osée. Sa sixième place est une maigre consolation alors que le Frenchi espérait entendre une Marseillaise sur le podium hongrois. Les autres français ont réalisé une course plutôt anonyme.

Hungry Heidi n'a pas fait de merveilles.

Hungry Heidi c'est la nouvelle monture de Sebastian Vettel, mais malheureusement, elle n'a pas fait d'étincelle ce dimanche. L'allemand est arrivé troisième derrière Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen, d'ailleurs le finlandais a fait une bonne opération dans le classement des pilotes puisque qu'il devance désormais Fernando Alonso. Seule récompense pour Vettel, il conserve sa place de leader, il peut se consoler avec ses 38 points d'avance sur Räikkönen.

Hamilton revanchard
Hamilton revanchard
Hamilton revanchard

Hamilton revanchard

Retour à l'accueil