Bernard assassine ses anciens coéquipiers

Ce sont des castrais en confiance après leur succès bonifié face à Grenoble la semaine passée qui se sont présentés à Bordeaux. Et dès l’entame de match, les Tarnais donnent le ton avec une possession dans le camp bordelais. Et l’ouvreur castrais qui voit un espace vide dans le dos de la défense, décide de taper par dessus, mais le rebond capricieux du ballon surprendra Baï et Cabannes et les bordelais grâce à Adams pourront se dégager. Seul le pied des buteurs servira à ouvrir le score en ce début de match. Alors que le ballon est en possession des bordelais, Max Evans intercepte et poursuit au pied. Le défenseur bordelais Blair Connor rentre le ballon dans son en-but et les Castrais obtiennent une mêlée à 5m de l’en-but bordelais, sans suite. Si les Castrais se sont crées beaucoup plus d’occasions dans la première demi-heure de jeu, c’était bien les bordelais grâce à son buteur, ex-castrais, Pierre Bernard, qui menaient au score. Alors que les castrais sont en possession du ballon dans les 22m bordelais, Romain Cabannes lit bien le jeu et place un coup de bien rasant dans le dos de la défense pour Romain Martial qui va aplatir en coin le premier essai du match. Mais si les bordelais n’arrivent pas eux à trouver la faille dans la défense, ils se rabattent au pied encore une fois de Pierre Bernard qui convertit les fautes castraises. Dans les dernières minutes de jeu, les avants bordelais font l’effort, ils pilonnent la ligne de défense castraise sur ses 22m pour placer Pierre Bernard dans un fauteuil qui passe un drop assassin entre les poteaux. Il ne reste plus qu’une minute à jouer et les Castrais, suite au drop de Pierre Bernard, sont menés d’un petit point. C’est le moment où Antonie Claassen trouve la faille dans la défense bordelaise, il fixe un défenseur pour servir Rory Kockott qui poursuit son effort vers le poteau de touche pour aplatir mais à 1m de la ligne d’en-but il est plaqué par Talebula au niveau du torse pour les bordelais et au niveau du cou pour les castrais. L’arbitre expérimenté qu’est monsieur Berdos demande la vidéo pour savoir si le plaquage est illicite. Son assistant derrière son écran lui répond que le plaquage est « normal », les bordelais récupèrent le ballon peut se dégager et sur l’action remportent le match.

Retour à l'accueil