Un nouveau couple royal à Oslo

Magnifique

On manque de superlatifs pour définir cette quinzaine des championnats du monde de biathlon. En effet, l'équipe de France termine de loin en tête du classement des médailles avec 11 breloques dont 6 titres 4 médailles d'argent et 1 de bronze. La Norvège et l'Allemagne complètent le podium

La suprématie de Marie Dorin-Habert

On ne l'attendait à un tel niveau. La lyonnaise naturellement meneuse de l'équipe féminine faisait partie des favorites des différentes épreuves de ces championnats mais le niveau est dense chez les jeunes demoiselles. Or Marie Dorin-Habert dans une forme monumentale a imposé son rythme durant ces deux semaines norvégienne. Médaillée à toutes les épreuves auxquelles elle a participé, la française de 29 ans s'est d'abord mise en confiance durant le relais mixte qu'elle a remporté en compagnie d'Anaïs Bescond, Martin Fourcade et Quentin Fillon Maillet. Elle a ensuite enchaîné avec une médaille d'argent derrière la locale Tiril Eckhoff lors du sprint et une médaille de bronze à la poursuite battue par une impressionnante Laura Dahlmaier. L'allemande gagnera avec plus de 48 secondes sur l'italienne Dorothea Wierer et 57 secondes sur la française. A la fin de la première semaine Marie obtient donc les trois couleurs de métal.

La deuxième semaine ne peut que mieux commencer puisqu'elle remporte l'individuelle au terme d'une course dominée par les françaises. En effet, Anaïs Bescond ravit la médaille d'argent. Le collectif français est récompensé lors du relais féminin où les bleues (Dorin-Habert, Bescond, Braisaz, Chevalier) glanent la médaille d'argent derrière les norvégiennes emportées par un public en folie à domicile. Enfin la lyonnaise termine ses championnats du monde en apothéose allant chercher le titre mondial sur la Mass Start. Avec un bilan inespéré au début de cette quinzaine, Marie Dorin-Habert s'est imposée comme la leader du biathlon mondial féminin.

Martin Fourcade le maître incontesté

Attendu comme le grand favori de ces championnats Martin Fourcade n'a pas déplu. Il commence par l'or lui aussi avec le relais mixte. Le cadet de la fratrie Fourcade réalise une première semaine parfaite puisqu'il s'impose lors du sprint puis de la poursuite. On pense alors que Martin est capable de réaliser un « grand chelem » c'est à dire de glaner toutes les médailles d'or auxquelles il pourrait prétendre. La deuxième semaine commence merveilleusement bien puisque le français remporte l'individuelle devant deux autrichiens. Cependant la fatigue commence à se ressentir et au moment où son passage vient lors du relais masculin l'espoir d'une médaille est déjà loin. Les bleus termineront à une honorable 9ème place. C'est la seule épreuve où la France n'a pas obtenue de médaille. Martin Fourcade espère alors se rattraper avec la Mass Start mais il tombera sur un os se nommant Johannes Thingnes Bø qui vient conclure en beauté la belle deuxième semaine des norvégiens.

Le Bilan est historique pour l'équipe de France de biathlon grâce à ces deux figures mais aussi car l'ensemble du collectif présent a mis les skieurs dans les meilleures dispositions possibles. On espère un résultat encore plus magique pour les championnats du monde à Hochfilzen (Autriche) en 2017.

Un nouveau couple royal à Oslo
Un nouveau couple royal à Oslo
Un nouveau couple royal à Oslo
Retour à l'accueil