Les avants à l'oeuvre
Les avants à l'oeuvre

Après une semaine de stage dans les Hautes-Pyrénées à Saint Lary, le Castres Olympique retrouvait les terrains chez son voisin albigeois pour une rencontre dite amicale. Mais un derby Albi-Castres, quand la préfecture accueille la sous-préfecture, quand le nord accueille le sud, dans match amical, il y a peut-être un mot de trop.

Ce choc tarnais a réuni pas moins de 5 000 personnes au stadium d’Albi, quasiment autant de supporters albigeois que de castrais qui avaient effectué les 42 kilomètres de la départementale 612 pour venir supporter leurs joueurs.

Sur le terrain à partir de 18 heures, l’éruption eut lieu. Pas de round d’observation, et déjà en mêlée le CO prenait le dessus. Antoine Tichit, le gaillacois venu d’Oyonnax, renversait son vis-à-vis Malik Hamadache, tandis que Yohan Montès et Mathieu Bonello s’occupaient du reste de la première ligne quand la mêlée s'était relevée (photo). En couverture castraise, Geoffrey Palis le gaillacois et ancien albigeois était sous la pression des joueurs de la cité épiscopale à chaque réception.

Premier essai pour Alex Tulou au CO
Premier essai pour Alex Tulou au CO

CO : Tulou double, les 9 au rendez-vous

Le CO a voulu user les albigeois devant. Forts en mêlée, les castrais ont été un plus défaillants en touche, de nombreuses fois contrée par les coéquipiers de Julien Raynaud. Alors quand les ballons chauds se présentaient, les avants castrais allaient au charbon : Tichit, Capo Ortega puis Alex Tulou. La recrue venue de Montpellier finissait le travail par deux fois en première mi-temps. La fin de première mi-temps était plus favorable aux albigeois du nouveau manager Mauricio Reggiardo venu de Castres. Essayant d’imiter les castrais en pilonnant l’en-but, les albigeois eurent moins de réussite et rentraient bredouilles aux vestiaires : 10-0.

Derby amical: le CO en patron

Le match dans le match il était peut-être « intra-CO » entre les deux demis de mêlée: le roublard Julien Seron arrivé de Carcassonne et la jeune pépite Antoine Dupont qui effectue sa deuxième rentrée au Castres Olympique. Pour ce qui est des notes, on mettra un A aux deux : Seron a bien animé le jeu en première période, en alternant, mais en oubliant quelques fois de renverser. En deuxième période, Dupont dynamisait aussi bien que son compère, mais on peut lui reprocher parfois de conserver un peu trop le ballon au ras du ruck, même si cela lui ouvrit une brèche pour inscrire un essai. La présentation de l’effectif avait laissé penser que Julien Seron serait le remplaçant numéro un de Rory Kockott, mais l’avenir dira que peut-être il vaudra mieux avoir deux remplaçants numéro un plutôt qu’un seul.

Malgré 3 Albigeois, Dupont arrive à marquer
Malgré 3 Albigeois, Dupont arrive à marquer

Albi loin d’être ridicule

Les matchs amicaux sont souvent l’occasion de tester des jeunes du centre de formation, comme François Fontaine côté castrais. Côté jaune et noir, l’envie dégagée par les jeunes albigeois mais aussi par la colonie d’arrières du Pacifique ont montré qu’Albi sera une équipe très difficile à jouer (Taumoepau qui renverse Urdapilleta, voir photo plus bas). Une équipe qui n’a pas lâché dans le combat de la première à la dernière minute hier face à Castres, marquant un essai à la fin plein d’opportunisme (24-12). Avec les déchets habituels du début de saison, le SCA a de quoi briller cette année en Pro D2 avec Mauricio Reggiardo à sa tête. « El brujo », le sorcier argentin, refera-t-il les mêmes miracles qu’avec Castres la fin de saison passée ?

Et maintenant ?

Castres ira défier Montauban à Lacaune ce jeudi 6 août dans le cadre du Challenge Vaquerin, tandis que le même jour Albi recevra Biarritz à 19h au Stadium.

Derby amical: le CO en patron
Derby amical: le CO en patron
Derby amical: le CO en patron
Derby amical: le CO en patron
Derby amical: le CO en patron
Retour à l'accueil