Le Final Four de basket à Tulle

Ce week-end se déroulaient à Tulle les finales du championnat de France de basket U17 dans la catégorie cadet masculin appelé aussi le Final Four. Quatre équipes étaient venues s’affronter : l’AS Monaco, Rennes, l’Elan Yvelines Basket et Villemomble, au centre culturel et sportif.

Le samedi, la compétition a débuté avec un match très physique entre les deux clubs parisiens, Villemomble et l’élan Yvelines. Puis, c’est Monaco qui rencontrait Rennes pour clôturer ce samedi en beauté. Le dimanche, nous avons eu droit, en entrée à la petite finale c’est-à-dire les deux perdants des matchs de la veille et en dessert la grande finale qui opposait les deux vainqueurs. Autant vous dire que ce week-end, Tulle a été gâté sportivement d’autant plus que c’était la première fois que la ville accueillait ce genre d’évènement.

Lors de l’événement, un DJ était présent pour mettre l’ambiance, celui de la Dame de coeur et des basketteurs ont pu s’essayer au shoot du milieu du terrain à la mi-temps de la seconde demie-finale et lors de la finale. Les supporteurs étaient venus nombreux pour encourager leurs joueurs : Rennes avait fait le déplacement et a chauffé le gymnase avec les drapeaux de la Bretagne. Quant à l’élan Yvelines, tous vêtus d'orange, les supporteurs ont soutenu leurs cadets jusqu’au bout.

Mais, cet évènement n’aurait jamais pu se réaliser sans les bénévoles présents tous le week-end. En effet, ce sont des membres du club de Basket tulliste qui sont venus prêter main forte. Parmi eux, Hugo Leclercq qui est le chargé de projet événementiel et commercial mais également, Philippe Lacroix dirigeant du club, Véronique Bourguignon la trésorière et tout le reste de l’équipe, des bénévoles toujours présents tout le long de l’année. Bravo à eux.

Photo Elan Yvelines Basket vainqueur de la finale

Photo Elan Yvelines Basket vainqueur de la finale

Le Final Four de basket à Tulle

Le samedi :

Pas photo, l’élan a dominé Villemomble

Ils n’étaient pas venus pour perdre, ça c’est sûr et certain. Les cadets de l’élan Yvelines Basket ont dominé leurs adversaires parfois imprécis aux tirs et dispersés en défense. Avec plus de 20 points d’écart à l’arrivée, 65 à 44, les Parisiens ont décroché leur billet pour la grande finale plutôt facilement. Il faut dire qu’en marquant de nombreux paniers à trois points, l’élan a maitrisé son sujet sans se prendre la tête et en jouant collectif. A noter, un match d’une grande intensité physique avec du combat en l’air et… par terre.

Rennes vs Monaco, une finale avant l’heure

Mais quel beau match entre ces deux équipes ! Monaco, entrainé par un certain Jean-Michel Sénégal ancien grand international et joueur au CSP Limoges, et Rennes, se sont disputé leur place en finale jusqu’au bout, comme en atteste le score, 64 à 63 en faveur de l’AS Monaco. En effet lors du dernier quart-temps les paniers à deux points ont fusé de partout mais l’AS Monaco a été plus fort mentalement pour aller chercher son billet pour la finale. Cependant, Rennes n’a pas démérité et n’a pas à rougir de cette défaite qui ne reflète pas l’ensemble du match. Cette rencontre aurait très bien pu être une finale au vue du jeu des deux équipes.

L'Elan Yvelines basket (demie-finale)L'Elan Yvelines basket (demie-finale)L'Elan Yvelines basket (demie-finale)

L'Elan Yvelines basket (demie-finale)

Le Final Four de basket à Tulle

Le dimanche :

Rennes écrase Villemomble

Rennes, très déçu de sa défaite du samedi, s’est vengé sur le club de Villemomble, en battant les Parisiens, 79 à 52. Ils n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires et se sont imposés facilement. Ils peuvent donc se consoler avec la troisième place même s’ils auraient très bien pu aller en finale. Ces jeunes ont porté leurs couleurs fièrement et ont eu envie de décrocher cette victoire pour sauver l’honneur et monter sur le podium. Quant à Villemomble, déjà perdants de la demie-finale, ils n’ont rien pu faire face aux puissants rennais.

Monaco se fait rattraper par l’élan qui devient champion de France

Les deux grands vainqueurs des demie-finales s’affrontaient pour la première place et le titre de champion de France U17. Avec un retard de 15 points à la pause, l’élan Yvelines Basket était dans une position inconfortable et Monaco semblait maitriser son jeu avec l’envie. Un jeu d’ailleurs « rodé » comme nous l’a confié Marius Chambre, un des joueurs de l’élan, tout en renchérissant, « nous n’étions pas habitués à cela donc nous avons eu du mal et ils ont su exploiter nos difficultés avec intelligence. » Mais, c’est en deuxième période et surtout au dernier quart-temps que les Parisiens ont tout donné et se sont arrachés pour remporter cette finale. Les Monégasques n’ont pas été ridicules loin de là mais ont lâché prise dans les toutes dernières minutes. Ainsi, l’élan s’impose sur le score de 93 à 86, « une consécration pour mon équipe et l'aboutissement d'une saison à 21 victoires et 1 seule défaite en prolongation, c'était notre objectif, » nous a dit Marius.

La déception et le match entre Rennes et Monaco (demie-finale 2) et Marius Chambre La déception et le match entre Rennes et Monaco (demie-finale 2) et Marius Chambre La déception et le match entre Rennes et Monaco (demie-finale 2) et Marius Chambre

La déception et le match entre Rennes et Monaco (demie-finale 2) et Marius Chambre

Hugo Leclercq nous a également expliqué son travail tout au long de l’année afin que cet évènement voit le jour. « C'est un travail constant en amont pour rechercher les sponsors créer les logos et t-shirts tout en restant dans un budget positif et surtout respecter les délais. Je calcule tout à l'avance pour créer un enchainement que ce soit fluide pour arriver jusqu'au jour J! Mais voilà quoi de mieux que tant d'efforts pour ensuite voir de telles émotions sur un événement. Moi j'adore ça et c'est pour ça que je me donne à fond. Bien évidemment, je ne me mets pas en avant ce n’est

pas mon style je suis en retrait, j’agis dans l’ombre, j'agis pour le club mon nom n'est pas mentionné et je ne cherche pas cela je souhaite simplement donner des émotions au public et aux participants. Il faut qu’ils assistent à un spectacle et qu'il reste gravé dans leurs mémoires. Je suis également très satisfait car je n'ai eu que des retours positifs et des félicitations. Les t-shirts collectors ont fait le buzz et c'est une grande surprise ! »

Bravo à lui, aux vainqueurs et bravo notamment aux bénévoles.

Retour à l'accueil