Le couteau sous la gorge

Les résultats du week-end

En regardant, l’USAP jouait contre Agen hier après-midi, on pouvait en avoir des frissons… Mais quel match ! Chacun des 15 joueurs sur le terrain s’est battu pour ses couleurs mais au final, c’est Agen qui ira disputer sa montée en TOP14 face à Mont de Marsan.

Un TOP14 qui a également été gâté ce week-end. Pour résumer le tout, Oyonnax s’est offert Lyon pour la dernière à domicile et la dernière pour Christophe Urios à Charles-Mathon, la Rochelle a décroché son maintien à l’issue d’un match nul face au Racing-Métro, la Stade Français s’est imposé avec le bonus offensif face aux Montpelliérains de Jack White. Du côté de Chaban-Delmas, l’UBB est venu à bout de la Pena Baiona et avec le bonus puis Toulouse qui avait filé une jolie déculottée à Brive la semaine dernière, est tombé face à un Grenoble mort de faim et qui jouait sa survie dans l’élite du rugby français.

Le match que nous avons suivi

Et puis, il y avait le match entre Castres et Brive. Les deux clubs jouaient en outre leur qualification en TOP14 l’année prochaine et n’avaient en aucun cas le droit à l’erreur. A Pierre-Antoine dans le Tarn, dans un stade quasiment bleu et blanc et parcouru par une euphorie fantastique, agrémentée de ola, les Castrais n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires, invisibles en première période et désemparés en seconde. Du coup, le CO, champion de France 2013, vice champion de France 2014 et qui était accompagné du 16ème homme, a décroché son maintien en TOP14 et avec le bonus en poche s’il vous plaît !

Castres laisse donc derrière lui tous les tourments d’un maintien obtenu à la dernière journée, mais ce n’est pas le cas de Brive…

Même si au retour des vestiaires, Gaetan Germain a fait parler sa botte, comme toujours, c’est encore une défaite que ramène le CAB en Corrèze, 32 à 12. Et puis, si ce n’était que la défaite… non non, il y a aussi les blessés à l’image de Hauman, Buys et Bézy, mais aussi le fait que les hommes de Nicolas Godignon rentrent bredouilles de Castres. Ainsi, 10èmes avant cette journée avec 48 points ; samedi soir, les Brivistes se sont retrouvés à la 12ème place et sans points rapportés du Tarn.

Une situation délicate que souligne Godignon : « notre situation est difficile bien évidemment mais on reste toujours avec un point d’avance sur Bayonne ce qui n’est pas négligeable. »

Même le surpuissant numéro 8 fidjien, Sisa Koyamaibole, a été bousculé par la bonne offensive de Castres

Même le surpuissant numéro 8 fidjien, Sisa Koyamaibole, a été bousculé par la bonne offensive de Castres

Un petit tour côté classement …

L’Aviron effectivement possède 47 points et recevra la Rochelle la semaine prochaine. Déjà maintenus les noirs et jaunes pourraient bien laisser passer la victoire et permettre aux Bayonnais de s’imposer avec le Bonus. Auquel cas, si Brive ne prend que 4 points, ce sont les champions d’Europe 1997 qui tomberaient encore une fois dans le purgatoire de la PROD2. Mais, si Brive s’impose avec le Bonus face au Stade Français déjà qualifié pour les barrages, c’est Bayonne qui sera dans une mauvaise posture… mais pas que. Effectivement, le Grenoble de Fabrice Landreau pourrait lui aussi avoir quelques difficultés lors de cette dernière journée. Affrontant Lyon chez eux, il n’est pas sûr que les coéquipiers de Lionel Nallet ne se battent pas pour leur dernier match en TOP14, afin de remercier leurs supporteurs. Ainsi, Grenoble risquerait d’avoir du fil à retordre et d’entrevoir les profondeurs de la PROD2.

Mais rien n’est joué encore et Brive, tout comme Bayonne et Grenoble, a son maintien entre ses mains ou ses pieds si cela tourne en faveur des buteurs samedi prochain.

Les avants, comme les arrières du CO ont étaient agressifs comme ce raffut de Wihongi sur Péjoine

Les avants, comme les arrières du CO ont étaient agressifs comme ce raffut de Wihongi sur Péjoine

Le couteau sous la gorge

Le « Rassemblement Noir et Blanc »

Pour l’instant, du côté de Brive on se presse et s’affaire afin de donner un peu d’élan de solidarité aux coujoux qui en auront certainement besoin.

Pierre Blanc, auteur des T-Shirts « Ici c’est la Corrèze » a décidé de créer un « Rassemblement Noir et Blanc » et il nous en a parlé, « j’espère une réaction du peuple Corrézien, ce fameux 16ème homme. Il faut un soutien absolu des associations commerçantes, culturelles et sportives. Certains commerçants sont déjà prêts pour dynamiser les rues brivistes. Certains responsables d’associations sportives m’ont contacté ainsi que des responsables associations de supporteurs comme le Kop Cabiste ou encore Gaillard Man. »

Gaillard Man, le super-héros de Brive a lui aussi voulu faire passer un message avant le match face à Castres en s’imaginant en Charles de Gaulle et en voulant mobiliser tous les Brivistes de France. D’ailleurs lui aussi a eu sa petite réaction suite au match face au CO, « les critiques disent « jamais deux sans trois » je leur réponds d'accord sur la forme avec trois essais minimum. Les joueurs sont nos héros, ils vont gagner ce match, pour rester au Top14, pour eux, pour nous, pour l’avenir. »

Ce lundi, de nombreux commerçants de Brive, des communes et villes alentour ont sorti les drapeaux du CABCL et ont décoré leurs vitrines aux couleurs du club. Dès ce matin, Gaillard Man était à l’antenne de France Bleu Limousin afin de faire passer un énième message pour son club de coeur. Autant dire que du côté de Brive, cette semaine ça va bouger et on espère que les joueurs écouteront attentivement les mots de leurs supporteurs.

En effet, ils ont les cartes en mains et eux seuls peuvent décider de leur avenir en TOP14. Alors s’il n’y avait pas péril en la demeure après le match face à Toulouse, désormais, il faut impérativement gagner et avec le Bonus pour décrocher ce maintien tant désiré. 80 minutes pour tout donner et surtout, se faire plaisir !

Retour à l'accueil