Le CO aura besoin de ses leaders pour se sauver
Le CO aura besoin de ses leaders pour se sauver

Ce n’était plus arrivé depuis la 15ème journée, le Castres Olympique est hors zone rouge, du moins douzième. Le CO a même l’occasion d’enchaîner une troisième victoire consécutive, ce qui n’est pas encore arrivé cette saison. Oui mais voilà, en face c’est Clermont qui se présente, dans la peau du dauphin toulonnais.

Chaque réception comme une finale, c’est le leitmotiv du CO en cette dernière ligne droite. Si le CO veut garder espoir de se sauver, il ne faut plus flancher à domicile et cela passe par une victoire face à Clermont et une face à Brive le 16 Mai. A regarder les statistiques des matchs Castres-Clermont, elles tournent à l’avantage de Castres : Clermont n’est jamais venu s’imposer à Pierre-Antoine depuis 1999, seulement trois matchs nuls dont un lors de leur dernière confrontation dans le Tarn. Que les supporters castrais se rassurent donc…

Les statistiques sont une chose. Pour vaincre l'obstacle clermontois, le CO devra profiter de sa dynamique positive. Les matchs déclics contre Lyon ou à Grenoble se sont gagnés avec un groupe soudé, où les cadres ont su tirer le collectif vers le haut. Encore une fois, contre Clermont, pour gérer autant les temps forts que les temps faibles, il faudra des hommes pour permettre d'y arriver et des hommes en forme: Mach, Wihongi, Samson, Diarra, Caballero, Bornman, Kockott, Talès, Grosso, Lamerat...

Clermont en volcan endormi à Pierre-Antoine ?

Cette 23ème journée est prise « en sandwich » entre une demi-finale et une finale de Champions Cup qu’ont disputé et que vont disputer Toulon et Clermont. Clermont aura inévitablement la tête à Twickenham et au match de samedi prochain. Cette finale de Champions Cup c’est une revanche à prendre sur Toulon, il y a deux ans Delon Armitage et les toulonnais avaient anéanti les auvergnats qui partaient favoris. S’il n’y avait que la Coupe d’Europe pour Clermont. En championnat, l’ASM reste sur une défaite à domicile face à Oyonnax, la deuxième cette saison et le troisième en moins d’un an après de longues années victorieuses. La maison clermontoise tremble en championnat, la deuxième place n’est pas assurée, le Stade Français est à une longueur derrière et le calendrier n’est pas favorable : 3 déplacements (Castres, Grenoble, Montpellier) et la réception de Toulon sur les quatre derniers matchs.

Pour rester dans le droit chemin

Le déplacement dans le Tarn est une dure équation pour Franck Azéma : faire tourner avant la finale, prendre des points à la fois sans griller des cartouches pour Twickenham et maintenir les hommes dans le rythme. D’autant plus qu’on devrait voir la charnière Parra-Lopez samedi soir alignée face à Kockott-Talès, autrement dit les deux charnières concurrentes en équipe de France et un match dans le match avec d’une part les revenants auvergnats et d’autre part les castrais revigorés. Nul ne doute que l’issue de la rencontre et de la prestation des deux charnières aura un fort impact sur la décision de PSA. Rémi Talès s’est même entraîné aux tirs au but ce jeudi à l’entraînement, les protagonistes y pensent donc bien à ce match dans le match…

Supporters : main dans la main

Du côté des supporters on s’apprécie aussi. Il faut dire que quand Toulon a battu Clermont en finale de H Cup, l’ASM, qui affrontait Castres en demi-finale de Top 14 la semaine suivante et qui s’est fait battre par le CO, a soutenu Castres pour sa finale de Top 14 face aux chambreurs toulonnais. Il n’est pas rare dans la saison de voir des drapeaux jaunes et bleus à Pierre-Antoine et des drapeaux bleus et blancs au Michelin. Pas rancuniers les clermontois non plus qui ont perdu leur invincibilité à domicile l’année dernière en barrages face au CO. Les castrais en gentlemen, surtout les supporters, ont offert le trophée du meilleur public du Top 14 à leurs homologues clermontois lors du dernier déplacement en Auvergne. De bons amis on vous dit !

Le pronostic : Castres prendra les 4 points et en laissera un à Clermont.

Le groupe castrais: Fa'anunu, Forestier, Herrera, Lazar, Taumoepeau, Wihongi, Bonello, Mach, Rallier, Babillot, Beattie, Bornman, Caballero, Capo Ortega, Desroche, Diarra, Samson, Dupont, Garcia, Kockott, Kirkpatrick, Tales, Cabannes, Combezou, Grosso, Lamerat, Martial, Sivivatu, Dumora, Palis.

Kockott-Talès d'un côté, Parra-Lopez de l'autre. Un match dans le match qui risque d'avoir des conséquences
Kockott-Talès d'un côté, Parra-Lopez de l'autre. Un match dans le match qui risque d'avoir des conséquences

Kockott-Talès d'un côté, Parra-Lopez de l'autre. Un match dans le match qui risque d'avoir des conséquences

Retour à l'accueil