L'essai belge
L'essai belge

Hier soir à Albi avait lieu deux demi-finales du championnat d'Europe de rugby des moins de 18 ans qui se déroule actuellement dans la région Midi-Pyréenées. Au programme, une demi-finale de pays du groupe A et une autre du groupe Elite. Retour sur la soirée.

Groupe A : Belgique 10-3 Roumanie

Les jeunes Diables rouges affrontaient une redoutable et prometteuse équipe de Roumanie. Le XV à la fleur de chêne, si prometteur à tous les niveaux, s’est montré défaillant face à nos voisins les belges.

La fine bruine d’Albi n’a pas noyé les intentions de jeu des deux côtés. Chaque équipe se répondant coup sur coup, et chacune se procurant autant d’occasions de marquer. Devant, le combat a été plus âpre, et les belges ont su tirer leur épingle du jeu en première mi-temps grâce à un essai en force du flanker Raphaël Ligot.

La Roumanie a tenté de réagir, mais les attaques des hommes de Rares Manolache furent souvent stoppées près de la ligne. Au courage, la Belgique prit le dessus en conquête et en profita en fin de match pour augmenter le score sur pénalité : 10-0. Il restait deux minutes à jouer, une incursion roumaine dans le camp belge et 3 points pour la Roumanie, qui laissaient espérer des dernières secondes palpitantes. Seulement, la Roumanie ne put mettre la main le ballon, et logiquement sur les derniers temps de jeu, la Belgique s’imposa.

L'avenir du rugby européen à Albi
L'avenir du rugby européen à Albi
L'avenir du rugby européen à Albi
L'avenir du rugby européen à Albi
L'avenir du rugby européen à Albi

En finale de Groupe A, la Belgique affrontera la Russie à Villefranche de Lauragais, victorieuse de l'Allemagne (23-0), ce vendredi à 19h.

Groupe Elite : Italie 6-6 Géorgie ( 4 tab à 5)

Cela devait être une affiche Pays de Galles – Irlande à laquelle s’attendait le public albigeois mais la magie du sport et l’envie ont fait que l’Italie et la Géorgie ce sont qualifiés pour la deuxième demi-finale du Groupe Elite de ce championnat d’Europe des moins de 18 ans.

Sur la pelouse du Stadium D’Albi, sous une pluie battante, jeunes italiens et jeunes géorgiens n’ont pas livré de grandes envolées. Dès les hymnes la pression était montée et annonçait un intense combat. Chaque touche était disputée, chaque ruck était disputé, la fougue italienne a parfois percé mais butant sur la rugosité des joueurs du Caucase elle ne sut se montrer assez efficace, ne tournant à la pause que sur une pauvre avance de 3-0.

Massimo Cioffi, l’arrière italien, et Gela Aprasidze, le demi de mêlée géorgien, se répondirent jusqu’à la fin. Les jeunes Lelos arrachant même la séance de tirs au but dans les dernières minutes.

La pluie avait baissé d’intensité, et le score de parité à la fin des 70 minutes allait conduire les deux équipes à une cruelle séance de tirs au but où la Géorgie a de l’expérience : au tour précédent, elle avait été éliminée la redoutable équipe d’Irlande 3 tab à 1 dans cet exercice. Un premier tir 22 mètres face aux perches puis deux autres excentrés sur la ligne des 15 mètres, le score était toujours de parité (4-4) après les cinq premiers tirs. Pourtant, un tir géorgien a provoqué la discorde semblant passer entre les perches et fuyant la trajectoire au-dessus du poteau extérieur. Quoi qu’il en soit, lors de la mort subite les Lelos mirent la pression sur les azzurri. Le buteur transalpin, à gauche des perches rata la tentative de but pour égaliser et envoya la Géorgie en finale. Les Lelos s’en sortent bien deux fois de suite par le biais des tirs au but, et retrouveront samedi la France en finale à Toulouse.

La dure épreuve des tirs au but, où la joie des Géorgiens contraste avec la déception des Italiens.
La dure épreuve des tirs au but, où la joie des Géorgiens contraste avec la déception des Italiens.
La dure épreuve des tirs au but, où la joie des Géorgiens contraste avec la déception des Italiens.

La dure épreuve des tirs au but, où la joie des Géorgiens contraste avec la déception des Italiens.

Retour à l'accueil