Brethous qui va marquer le premier essai du match
Brethous qui va marquer le premier essai du match

Hier après-midi, nous avons suivi le Sporting Club Tulliste pour son déplacement chez son voisin Périgourdin. Malgré un temps plutôt nuageux et un vent glacial, les hommes de Thierry Labrousse ne se sont pas découragés pour battre Tulle, 24 à 3. Quant à l’équipe de Nationale B elle s’est également inclinée 23 à 5. Les Corréziens rentrent donc bredouilles de leur voyage en terre dordognote et avec un poids supplémentaire sur les épaules car c’est dans une semaine que le SCT devra faire le nécessaire pour se maintenir en Fédérale 1, dans un match crucial face à Lormont.

Le SCT fait profil bas face au CAP

Un score lourd pour la Nationale B

Un groupe remanié avec l’entrée en jeu de plusieurs belascains mais également le retour de Benoit Le Calvez suite à sa blessure à la clavicule, la Nationale B a plié sur la pelouse de Périgueux. Après plusieurs cartons et une équipe fortement et parfois injustement pénalisée, les joueurs de Jean-François Hadjamaka et d’Alain Papon, ont tout de même voulu montrer qu’ils n’étaient pas venus pour seulement subir les tentatives et la supériorité de leurs adversaires mais pour imposer un rythme bien à eux et essayer de réduire la casse. C’est ainsi que Giorgi Menabdishvili, comme à chaque match désormais, a inscrit un essai tout en force, son septième cette saison.

Des jeunes joueurs, comme Pierre Rossignol, Pierre Pechadre, Nicolas Monzat, Alexis Truchon, Sylvain Fayat ou encore Benjamin Lacroix, se sont bien intégrés au groupe et ont apporté de la fraicheur notamment en seconde période à cette équipe de Nationale B.

Giorgi Menabdishvili, l'essai de Tulle tout en force, Benoit Le Calvez de retourGiorgi Menabdishvili, l'essai de Tulle tout en force, Benoit Le Calvez de retourGiorgi Menabdishvili, l'essai de Tulle tout en force, Benoit Le Calvez de retour

Giorgi Menabdishvili, l'essai de Tulle tout en force, Benoit Le Calvez de retour

Le talonneur Kevin le Guen
Le talonneur Kevin le Guen

Fédérale 1 :

En première période, Tulle limite la casse.

Cette rencontre a commencé par un jeu rapide de la part des deux équipes et après seulement dix minutes, les bleus et blancs tullistes se font pénaliser et le buteur de Périgueux, Joffrey Tallet, ne fait pas prier pour passer le ballon entre les perches. Tulle essaie alors de mettre de la vitesse grâce à ses trois-quarts mais ne parvient pas à aplatir le cuir dans l’en-but malgré plusieurs tentatives toutes avortées par un contre périgourdin ou une perte de ballon. Mais la défense corrézienne résiste tant bien que mal au retour du CAP et à la robustesse de son arrière Pierre Lafitte qui tente une jolie échappée de trente mètres avant de se heurter à un mur tulliste. Cependant, à la 33ème minute, suite à une course plutôt hors du commun du talonneur Kevin Le Guen qui peut sans problème transmettre à son centre Jonathan Brethous, Périgueux s’éloigne au score et les joueurs rentrent aux vestiaires avec une avance de dix points.

Ionut Florea très fort dans ce match, William Geraudie à l'offensive, Mosese Moala se débarrassant de plusieurs adversaires et Brethous marquant le premier essai
Ionut Florea très fort dans ce match, William Geraudie à l'offensive, Mosese Moala se débarrassant de plusieurs adversaires et Brethous marquant le premier essai
Ionut Florea très fort dans ce match, William Geraudie à l'offensive, Mosese Moala se débarrassant de plusieurs adversaires et Brethous marquant le premier essai
Ionut Florea très fort dans ce match, William Geraudie à l'offensive, Mosese Moala se débarrassant de plusieurs adversaires et Brethous marquant le premier essai

Ionut Florea très fort dans ce match, William Geraudie à l'offensive, Mosese Moala se débarrassant de plusieurs adversaires et Brethous marquant le premier essai

Déception pour Matijasevic et Geraudie
Déception pour Matijasevic et Geraudie

Papon sauve la mise, Tulle remet ça mais Périgueux ne se dégonfle pas.

De retour sur la pelouse du Stade Francis Rongieras, les Tullistes repartent à l’offensive et récupèrent une pénalité que Bastien Papon va se charger de passer. Ainsi, après presque une heure de jeu, et un 10 à 3 en faveur des locaux, les supporteurs corréziens ayant fait le déplacement, croient à une remontée de leurs joueurs mais malgré une possession en faveur des hommes de Vincent Dessemont, le CAP trouve toujours la petite faille et inscrit deux essais à dix minutes d’intervalle. Des offensives mais toujours sans concrétisation, le SCT aura pourtant essayé. Jérôme Bonvoisin, lui aussi espérant un point, criait à ses joueurs « il reste dix minutes, on s’en fout il nous faut le point. » Déjà pas en réussite au niveau du buteur, William Géraudie ne passera pas le drop qu’il a tenté alors que le SCT aurait pu jouer un ballon très important.

Fautes techniques et imprécisions, voilà ce qui ressort de cette seconde période. Les bleus et blancs avaient tout et notamment la possession mais les hommes de Labrousse se sont nourris de ces erreurs qui ont couté très cher aux Sportingmen.

Si Tulle s’imposait ou prenait un point à Périgueux ils pouvaient espérer un maintien bien moins difficile à obtenir. Désormais, c’est dans une semaine face à Lormont, Qui était d’ailleurs venu chercher son maintien l’année passée lors de la dernière journée à Tulle, que le SCT devra s’imposer avec le bonus pour espérer jouer en Fédérale 1 lors de la saison 2015-2016.

Les puissants Benoit Vialle, Fabien Domingo et Kevin LecareuxLes puissants Benoit Vialle, Fabien Domingo et Kevin LecareuxLes puissants Benoit Vialle, Fabien Domingo et Kevin Lecareux

Les puissants Benoit Vialle, Fabien Domingo et Kevin Lecareux

Pas de victoire mais le plein de blessés

Si le Sporting revient bredouille du côté de la victoire, il ramène tout de même à Tulle plusieurs blessés dont Mosese Moala sorti rapidement en première période. Mais la liste ne s’arrête pas là car Cyril Couturier, Bastien Papon ou encore Xavier Lescure prennent place sur le banc des éclopés. Simon Azoulai, très sonné et se plaignant des cervicales est sorti également, Mirko Lozupone qui faisait son retour avec l’équipe de Fédérale 1 est rentré mais est aussi vite ressorti.

Le SCT est 8ème au classement, l’équipe 1 comme l’équipe « B ». Samedi prochain pas le droit à l’erreur pour Simon Azoulai et ses coéquipiers.

Retour à l'accueil