Benoit Vialle (à droite) après son essai
Benoit Vialle (à droite) après son essai

Hier soir, il y a eu de la joie, de très beaux discours mais surtout une superbe victoire du Sporting Club Tulliste. Après avoir dominé son adversaire du jour dans un combat tendu, Tulle s’est imposé 20 à 6 face à Lormont et a obtenu son maintien. Ainsi, les hommes de Vincent Dessemont rejoueront en Fédérale 1 la saison prochaine, voilà, deux ans déjà que ça dure.

Mais, hier soir, c’était aussi le dernier match de la saison à domicile, la dernière pour le président Philippe Combe mais également pour le pilier « qui a traversé la manche », comme l’a dit Jérôme Bonvoisin. Il s’agit en effet de Luke Harbut. Après avoir passé 6 années en bleus et blancs, il était temps pour l’anglo-tulliste « d’arrêter » sa belle carrière. Partage, embrassades étaient au rendez-vous dans l’après-match car le Sporting c’est avant tout « une famille et ces jeunes, ce sont mes petits » a ajouté Philippe Combe.

Nicolas Kwasnik
Nicolas Kwasnik

La Nationale B s’incline face à Lormont

En levé de rideau, la Nationale B n’a pas réussi à venir à bout de ses adversaires malgré 60 minutes de jeu équilibré. Effectivement, à la pause les deux équipes sont à égalité de points mais aussi de poings car Benjamin Bach (SCT) et Laborde (CAL) écopent chacun d’un carton jaune suite à des coups échangés, et tout au long de la partie, les deux formations vont en venir aux mains. Une rencontre tendue qui au final coûte la victoire aux Tullistes, 11 à 22. Nicolas Kwasnik se défend « notre équipe était réduite et rafistolée avec 2-3 retours de blessures. Il fallait aller jusqu'à la 80eme minute sans rien lâcher et tout donner pour notre dernier match devant notre public. » A noter, un huitième essai pour Giorgi Menabdishvili, très bien amener par Koyamaibole, C. Pouget ou encore Valery. Nicolas Kwasnik (SCT) et Tallavignes (CAL) sortent tout deux pendant dix minutes. Kevin Fernandes quant à lui, passe une autre pénalité mais ce n’est pas suffisant pour recoller au score et s’adjuger le CA Lormont. Ainsi, Giorgi, s’est dit « déçu par rapport au résultat car on a donné notre maximum pour gagner. » Mais pour lui, ce fut « un plaisir de jouer avec mes copains qui n’ont rien lâché, et grâce à eux j’ai pu marquer. » Un petit mot pour la fin, Giorgi tient à « remercier Philippe Combes » car ici à Tulle, pour sa première saison sous le maillot corrézien, le Géorgien a vécu dans une bonne ambiance, en effet « l’ambiance du SCT donne la force pour gagner. »

La Nationale B
La Nationale B
La Nationale B
La Nationale B

La Nationale B

William Géraudie
William Géraudie

Fédérale 1 :

Tout en maîtrise et en efficacité

C’est souvent la première mi-temps d’un match qui est décisive. Ionut Florea qui nous a confirmé qu’il était « très motivé avant et pendant le match et sur de la victoire » aura été un plus dans cette rencontre car Lormont, très mal en point au niveau du classement, mais aussi sur le terrain se laisse dominer par des bleus et blancs avides de victoires dès les premières minutes de jeu. Six minutes de jeu et déjà une pénalité pour le Sporting. Bastien Papon est remplacé par William Géraudie et dans cette discipline celui-ci ne se prive pas d’ouvrir la marque pour le SCT.

Depuis quelque temps déjà, il avait des fourmis dans les jambes. Auteur de superbes plaquages et souvent sur des « gros », Benoit Vialle a fait parler sa vitesse pour aller marquer un magnifique essai, déjà bien lancé par Xavier Pouget qui a montré du tempérament tout au long du match. Mais il n’est pas le seul car Iuri Natriashvili, Kevin Lecareux mais également Loic Lafont et tant d’autres ont tout donné pour leurs couleurs.

Vialle nous raconte son essai « on fait un bon renversement je vois un intervalle je me dit que le coup peut être gagnant donc je tente de le prendre, de franchir et ça me souri. Après avoir marqué je me suis dit enfin ton premier essai en Fédérale 1 depuis 2 ans puis j'ai eu une petite pensée pour mon pote Hugo Goulet avec qui j'ai joué à Ussel, il était en tribune et le matin il m’avait taquiné en me disant c'est pour aujourd’hui. S’il pouvait me le dire plus souvent. »

Xavier Pouget fait parler sa vitesse, Kevin Lecareux, Iuri NatriashviliXavier Pouget fait parler sa vitesse, Kevin Lecareux, Iuri NatriashviliXavier Pouget fait parler sa vitesse, Kevin Lecareux, Iuri Natriashvili

Xavier Pouget fait parler sa vitesse, Kevin Lecareux, Iuri Natriashvili

Ensuite, Lormont inscrit alors deux pénalités coup sur coup mais grâce à la botte de Géraudie, les Corréziens rentrent aux vestiaires avec une large avance, 17 à 6.

En seconde période, les Lormontais qui ne veulent rien lâcher multiplient les temps de jeu dans le camp des locaux jusqu’à se rapprocher dangereusement de l’en-but. C’est aussi le moment où le Sporting perd Simon Azoulai (genou) et Fabien Domingo (cheville) sur blessures. Mathieu Farfart sort dix minutes pour fautes répétitives et Benoit Le Calvez, qui souvenez-vous, avait juste repris la compétition la semaine dernière, fait son entrée aux côtés d’un certain Mathias Fernandes, connu pour son talent de talonneur mais qui joue alors au poste de flanker pour palier l’absence d’Azoulai.

Tout en maintenant leur rythme de début de rencontre, le SCT défend solidement comme l’a confirmé Ionut Florea « on a fait un très bon match en défense et on a gagné. C'était dur parce que Lormont n’a rien lâché. » Mais faisant preuve de réalisme, les Sportigmen s’offrent même une petite pénalité supplémentaire de quoi offrir un magnifique cadeau à leur président Philippe Combe qui après huit ans de bons et loyaux services au SCT, passe la main.

Lormont en touche, Fabien Domingo et Philippe CombesLormont en touche, Fabien Domingo et Philippe CombesLormont en touche, Fabien Domingo et Philippe Combes

Lormont en touche, Fabien Domingo et Philippe Combes

Luke Harbut et Jérôme Bonvoisin
Luke Harbut et Jérôme Bonvoisin

Mais c’est aussi une victoire précieuse pour les bénévoles et supporteurs de l’équipe et pour Luke Harbut qui a eu un maillot dédicacé et une troupe de joueurs portant un masque le représentant. Il a donc dû prendre le micro et s’est exprimé dans un français presque parfait tout en remerciant la grande famille du SCT et en retraçant ses six années passées sous les couleurs bleues et blanches du Sporting Club Tulliste.

Ainsi, le maintien est assuré pour le club tulliste qui a « travaillé toute la saison pour ce maintien » a ajouté Ionut. En espérant désormais que celui-ci aura ouvert la voie pour son voisin le CAB, toujours pas assuré d’une place en TOP14 la saison prochaine.

Sinon, le mot de la fin est pour Benoit Vialle : "il faut féliciter Philippe pour tout l'investissement qu'il a mis dans le club tout le travail qu'il a effectué pour amener le Sporting au plus au niveau amateur on le remercie tous pour tout ce qu'il a fait pour ce club. Luke ça a été un plaisir de jouer à ses cotés pendant 5 ans c'est quelqu'un d'une très grande gentillesse et plutot discret dans la vie mais leader sur le terrain, un gagneur il va nous manquer un grand merci a notre Luky."

Charl Van Rensburg était présent également, Cyril Couturier à gauche Giorgi Menabdishvili au centre et Mathias Fernandes à droite Charl Van Rensburg était présent également, Cyril Couturier à gauche Giorgi Menabdishvili au centre et Mathias Fernandes à droite

Charl Van Rensburg était présent également, Cyril Couturier à gauche Giorgi Menabdishvili au centre et Mathias Fernandes à droite

Retour à l'accueil