Loïc Casadéi en compagnie d'Arnaud Méla (Photo : Facebook officiel de Loïc Casadéi)
Loïc Casadéi en compagnie d'Arnaud Méla (Photo : Facebook officiel de Loïc Casadéi)

Aujourd’hui, nous vous présentons non pas un sportif ou un entraineur mais un créateur de t-shirts à l’effigie des joueurs du CABCL. Il est âgé de 24 ans et est titulaire d’un master 2 en Information et Communication Spécialité ingénierie des médias qu’il a effectué à Toulon. Son nom, Loïc Casadéi, alors vous vous dites sûrement, « mais je connais ce nom », effectivement, Loïc est le cousin de Didier Casadéi entraineur des avants de l’équipe briviste. Depuis l’âge de 15 ans, l’objectif professionnel de ce jeune homme était de travailler dans le service communication d'un club sportif professionnel. Désormais, il est en CDI comme graphiste/chargé de communication pour D'LICE, historiquement le 3ème fabricant français de liquide pour cigarette électronique. Ainsi, la fabrication des T-shirt, « c’est en plus de mon boulot. »

Comment ce projet a vu le jour ?

Il y a quelque temps, pendant un match de rugby, ici à Brive-La-Gaillarde, Loïc a eu l'idée de créer des T-shirts humoristiques et décalés avec une courte phrase qui marque. C’est notamment en entendant les supporteurs crier qu’il s’est dit qu’il pouvait faire quelque chose de sympa. En effet, Loïc nous explique « à Brive, le public est très difficile et exigeant avec ses joueurs et il a du mal à accepter certaines erreurs, décisions arbitrales ou en-avant, sans forcément connaitre les règles exactes du rugby. Et du coup, quand j'entendais râler des supporteurs et critiquer des joueurs, j'avais envie de me retourner et de leur dire : ferme-là, tais-toi un peu, bien que je n’aie pas le physique pour me battre » ajoute-t-il en plaisantant.

Et puis, un jour le jeune homme a trouvé un jeu de mot avec Arnaud Méla, le capitaine du CAB. « Je l'ai montré à des amis qui ont aimé et je me suis dit que je n’avais rien à perdre à le sortir. » Et effectivement, maintenant, son t-shirt avec la tête d’Arnaud Méla, le chouchou des Brivistes, a fait le tour de la Corrèze car il faut dire que la phrase reste dans la tête : « Méla en veilleuse garçon » ce qui reflète tout à fait le 2ème ligne.

Mais, Loïc ne s’est pas arrêté là. A la mi-décembre, son premier T-shirt sortait et le 13 février, « Sisa veut passer ça passera » rejoignait « Méla en veilleuse garçon. » Un T-shirt avec Sisa Koyamaibole et un slogan très caractéristique du bulldozer fidjien.

Les T-shirts (Photo : site officiel LePtitCasa.com)

Les T-shirts (Photo : site officiel LePtitCasa.com)

Mais comment fait-il pour trouver ces slogans ?

Loïc nous a expliqué que tout le monde lui posait la question mais qu’il ne savait pas comment y répondre. « Je réfléchis, je cherche, souvent je trouve des trucs pas drôle, pas assez percutants ou trop compliqués... C'est dur de faire simple. Bien souvent ça me vient quand je ne le cherche pas et que je n'ai ni papier ni crayon dans la main... pendant une soirée, la nuit, en voiture. »

Pour Loïc, le fait que Arnaud ou Sisa ou les autres joueurs le complimentent sur ses T-shirts n’est pas très important, en effet ce qui rend heureux le jeune créateur c’est que les rugbymen « aient joué le jeu en m'aidant et en acceptant que je produise les T-shirts. Toutes mes créations et mes idées de phrases sont montrées aux joueurs pour avoir leur accord et être sûr que ça ne les gêne pas. »

Mais Loïc s’est dit content également lorsqu’il croisait une personne dans la rue qui portait son T-shirt ou quand un inconnu lui écrivait des messages pour le féliciter. « Je suis même content quand c’est vous qui me demandez des informations sur cette idée. »

Alors, qui sera le prochain ?

« On ne m'a pas forcément demandé de faire des T-shirts pour des joueurs. Mais quand je soumets l'idée à certains, ils sont super cool et acceptent volontiers d'en discuter avec moi. On a la chance à Brive d'avoir des mecs très abordables »

Le prochain modèle ne pourra sortir que si celui de « Sisa veut passer ça passera » fait un carton car effectivement, Loïc investit des fonds personnels et ne peut pas se permettre d’investir si cela ne marche pas. Mais ce qui est sûr, c’est que les supporteurs des noirs et blancs a déjà le prochain dans la tête.

Benito Masilevu et Arnaud Méla portent fièrement les T-Shirt de Loïc (Photo : Facebook officiel de Loïc Casadéi)

Benito Masilevu et Arnaud Méla portent fièrement les T-Shirt de Loïc (Photo : Facebook officiel de Loïc Casadéi)

Un petit mot sur Loïc

Bien que sa famille soit très orientée rugby, c’est à 8 ans que Loïc commence le football au poste de gardien de but car son père en était un aussi. Mais comme il le dit si bien, « quand on vient d’une famille de rugbymen, on finit forcément par y plonger. J'ai dû aller voir mes premiers matchs au stade vers 13/14 ans et depuis j'y vais quasiment à chaque rencontre. Je suis le club depuis un petit moment et j'ai ma carte d’abonné. »

Ainsi, si ces T-shirts vous intéressent de par leur originalité et parce que vous avec en vue un Arnaud Méla ou un Sisa Koyamaibole caché, n’hésitez pas, ils sont au tarif réduit de 18€ au Café de Paris et au Bar Basque à Brive-La-Gaillarde, mais également à retrouver sur le site de Loïc, LePtitCasa.com

Retour à l'accueil