Lille a eu raison de Tulle

Malmenés dans tous les secteurs de jeu, ne profitant pas d’un bon coup de pied et jouant encore une fois de plus avec leurs « travers » comme l’a souligné Emmanuel Balthazar, le SC Tulle s’est incliné cet après-midi sur sa pelouse, 22 à 26. Déjà menés de 13 points à la mi-temps, il aura fallu aux bleus et blancs un relâchement de la part de leurs adversaires en fin de seconde période pour que les Sportingmen trouvent le chemin de l’en-but.

Lille a eu raison de Tulle

La Nationale B sourit de nouveau

Match de levé de rideau et grande satisfaction à la fin pour ces jeunes de Nationale B. Tout commence avec un superbe essai du pilier Géorgien Giorgi Menabdishvili suivi de près par Mickael Valery le capitaine de cette équipe et Kevin Fernandes, quant à lui, ne tremble pas face aux perches. Mais il aura fallu attendre la dernière minute et le buteur lillois Kornyeli, qui rate la transformation, pour voir la Nationale B éclater de joie, 23-22 pour ses jeunes rugbymen au cours d’un match serré. A noter que cette équipe a accueilli aujourd’hui dans ses rangs, plusieurs joueurs Belascain qui ont fait parler leur jeunesse notamment en terme de vitesse. La relève est donc assurée.

à gauche : Baptiste Bossoutrot / au milieu : Nicolas Monzat, jeune Belascain / à droite : Giorgi Menabdishvilià gauche : Baptiste Bossoutrot / au milieu : Nicolas Monzat, jeune Belascain / à droite : Giorgi Menabdishvilià gauche : Baptiste Bossoutrot / au milieu : Nicolas Monzat, jeune Belascain / à droite : Giorgi Menabdishvili

à gauche : Baptiste Bossoutrot / au milieu : Nicolas Monzat, jeune Belascain / à droite : Giorgi Menabdishvili

Fabien Domingo à l'attaque
Fabien Domingo à l'attaque

Fédérale 1:

En première période, le SCT n’y est pas

Beaucoup de maladresses, de plaquages manqués, de ballons rendus trop facilement à l’adversaire et d’indiscipline qui ont couté cher au SCT. Les bleus et blancs n’ont pas pu réellement rentrer dans leur match. Ainsi, dans une situation inconfortable, les joueurs ont été pris de vitesse par une bonne défense lilloise et de très bons trois-quarts également. Avec un essai et un excellent buteur, le LMR s’octroie une confortable avance de 13 points à la mi-temps, tandis que les locaux rentrent la tête basse aux vestiaires car ils savent qu’il va falloir se reprendre et recoller au score pour décrocher au minimum le bonus défensif.

Xavier Lescure, auteur d'un essai
Xavier Lescure, auteur d'un essai

Une très bonne fin de seconde période

« Si Tulle avait joué comme ça en première période ils auraient sûrement gagné, » disaient plusieurs supporteurs assidus à la fin du match. Et effectivement, la rencontre reprend sur le même tempo de la part des adversaires du jour. A la 64ème minute, Lille inscrit même un essai notamment avec son ailier Klur après une course de 50 mètres.

Mais, courageux et envieux, Tulle donne tout, tente de percer et réduit les fautes. Ils ne veulent pas finir sur une mauvaise note et grâce à Mosese Moala, à Xavier Lescure et à un essai de pénalité, les bleus et blancs encouragés par le public d’Alexandre Cueille, reviennent à 4 petits points de Lille qui semble se relâcher quelque peu. Fin du match, Lille s’impose 22-26 sur la pelouse du SCT mais Tulle a réussi à décrocher le point de bonus défensif, un bonus très important en vue du maintien.

Têtes baissées et déception sur les visages de Bastien Papon et Julien MatijasevicTêtes baissées et déception sur les visages de Bastien Papon et Julien Matijasevic

Têtes baissées et déception sur les visages de Bastien Papon et Julien Matijasevic

Joaquim Lafont et Mathias Fernandes
Joaquim Lafont et Mathias Fernandes

Couturier, Vialle, Fernandes, Lafont, des jeunes performants

Les jeunes du Sporting, comme Cyril Couturier, Benoit Vialle, Mathias Fernandes ou encore Joaquim Lafont ont fait un bon match, malgré une défaite et une première mi-temps laborieuse. A l’arrière, Couturier et Vialle ont essayé de nombreuses fois de percer, forts de très beaux plaquages et d’avancées, ils ont été d’une aide précieuse au SCT cet après-midi. Quant aux jeunes avants Fernandes et Lafont, lorsqu’ils sont rentrés en seconde période, ils ont tout deux tenu en mêlée. Evoluant d’habitude en Nationale B et retenus en Fédérale lors du match contre Libourne la semaine dernière pour palier les blessures de certains joueurs, ces deux jeunes ont du tempérament et montrent qu’ils peuvent tenir face à des grosses équipes.

Pour finir, Bastien Papon a été élu talent d'or.

Pour finir, Bastien Papon a été élu talent d'or.

Retour à l'accueil