Le CO cale au départ, Toulouse en profite

C’était le sujet de discussion principal dans les allées du marché de Castres hier matin ; avant même le temps qu’il fera aujourd’hui ou les dernières nouvelles des différents quartiers : le derby face à la capitale toulousaine est la préoccupation principale des sud tarnais. A cette époque il a une saveur particulière autour de laquelle circule de la tension. Le derby de la peur ou qui perdra mourra, voilà comme nous pouvons le qualifier. Le choc s’annonce électrique.

Aux souvenirs de l’an passé

On se souvient tous de ce match « cardiaque » l’année dernière entre Castres et Toulouse. Alors que le CO perdait 3-22 après une demi-heure de jeu, il était remonté à 29-27 et Toulouse ratant la transformation du nul à la dernière minute. Le Stade, qui avait bien débuté sa partie il y a un an, a refait le coup. Une première alerte de Matanavou bien servi par le pied de Médard ratait de peu le ballon dans l’en-but. Mais quelques minutes plus tard, c’est Flood sous les perches qui se débattait du plaquage de Brice Mach et qui marquait. L’année dernière, le CO avait réagi en fin de première mi-temps…

Le CO s’est révolté en fin de première mi-temps. Mais cette fois-ci, il n’a pas recollé au score. Une avancée sur la ligne sollicitait l’arbitrage vidéo, qui ne détectait pas un essai mais une faute castraise, redonnant ainsi la balle aux haut-garonnais.

La bascule à la 53ème minute… ou pas

Treize minutes après le retour des vestiaires, choix crucial pour les castrais : une pénalité s’offre à eux à trente mètres des perches. La tenter et la passer ramènerait le CO à qutare points des toulousains .Mais c’est vers la touche que les hommes emmenés par Rodrigo Capo Ortega se sont dirigés : une touche à cinq mètres avec le centre Romain Cabannes dans l’alignement. Tout annonçait donc un maul pénétrant derrière. Lancer de Brice Mach, bien capté, mais le maul ne put aplatir directement. Il s’en suit une action de deux minutes de pick and go. Sans succès. Cette séquence est à l’image du match : le CO n’a jamais pu concrétiser ses temps forts. A la 56ème minute, on connaissait donc l’issue du match.

Le CO cale au départ, Toulouse en profite

La balle de match nul suite à une touche dans les 22mètres n’a pas su être saisie non plus. Si cette défaite n’est pas expiatoire, le CO encaisse une troisième défaite à domicile en Top 14 cette saison qui le remet dans une position plutôt indélicate avant la trêve du Tournoi des 6 Nations. Les larmes de Rémi Lamerat à la fin du match attendent déclic à l’extérieur comme mouchoir, la belle performance de Gray ou d’autres demandent à se concrétiser au score et au classement. La suite le 21 février à Oyonnax.

A Castres (81). Stade Pierre-Antoine. 10 048 spectateurs. Arbitre : Cyril Lafon (Lyonnais).

17ème journée de Top 14. Coup d’envoi : 20h45. Mi-temps : 3-10.

-Evolution du score : 3-0, 3-3, 3-10, 6-10, 6-13, 9-13

Castres

Pénalités : Dumora 7’, 46’, 78’

Réussite : Dumora 3/3

Toulouse

Pénalités : Flood 18’, 50’

Essai : Flood 20’

Transformation : Flood 20’

Réussite : Flood 2/3

Retour à l'accueil