Tout s'écroule malgré une bonne prestation

Il n’y avait pas trop d’illusions à se faire pour les deux équipes du CRF en lice ce week-end. Toutes deux se sont inclinées à domicile mais dignement, et sans baisser les bras.

C’était leur dernière chance de s’octroyer le maintien, recevant Lons, les castraises ont fait plaisir à leurs supporters malgré une défaite face à des adversaires plus fortes. Les béarnaises n’avaient pas négligé ce déplacement dans le Tarn alignant les deux internationales Lise Arricastre et Laëtitia Grand. Dans les talons de Gaillac au classement, les lonsoises ont renversé la mêlée castraise en première mi-temps. Bien qu’emportées dans ce secteur, les castraises sont mieux rentrées dans le match : le pack a pilonné l’en-but béarnais jusqu’à ce que soit accordé un essai de pénalité. Menant 7-0, les castraises se sont senties galvanisées. Derrière les ballons étaient propres, Manon Courroy et les tarnaises ont été impériales en touche. L’appui du vent n’a peut-être pas assez souvent été exploité et c’est ce qui a permis à Lons de revenir en fin de mi-temps grâce à un essai.

Lons a dominé le deuxième acte
Lons a dominé le deuxième acte

Mêlées simulées mais domination lonsoise

N’ayant plus de droitière en seconde mi-temps, les mêlées ont dû être simulées. Sur une des premières dans les 22 mètres castrais, Laëtitia Grand démarrait et emportait les quelques défenseures pour aller planter un nouvel essai lonsois. Le RC Lons avait maintenant la main sur la rencontre, le vent dans le dos, et ne retourna pas une fois dans ses 22 mètres. Pourtant, les castraises survolaient toujours la touche et donnaient tout ce qu’elles avaient en défense. Cela ne suffit pas, un troisième essai de Lons en bout de ligne laissait espérer un point de bonus offensif. C’est en toute fin de match, grâce à Lise Arricastre, que les béarnaises allaient repartir du Tarn avec les 5 points.

Du côté castrais, on savait déjà que les espoirs s’étaient envolés. L’avenir est maintenant connu même si rien n’est fait mathématiquement mais on voit mal le CRF s’imposer contre Bayonne, Gaillac et Bordeaux. La tâche s’annonce trop compliquée pour tenter d’y croire qu’il est préférable de finir la tête haute et les castraises peuvent être fières de leur partie du jour. La semaine prochaine, elles rattraperont le match reporté contre Bayonne avant une trêve qui fera sans doute du bien à l’effectif qui devrait être au complet pour le derby le 8 mars face à Gaillac. Supporters et orgueil castrais seront attendus au tournant pour embellir cette fin de saison !

Castres Rugby Féminin 7
RC Lons 24

200 spectateurs. Terrain gras. MT : 7-5

Evolution du score : 7-0, 7-5, 7-12, 7-19, 7-24

Pour Castres:

1E de pénalité, 1T Cabanes

Pour Lons:

4E, 2T

Malgré cette défaite, les cadettes continuent de progresser
Malgré cette défaite, les cadettes continuent de progresser

Cadettes : balayées par la tramontane catalane

Battues au match aller à l’USAP 77-0, les petites castraises ont résisté et ne se sont qu’inclinées que 55-0 face à leurs homologues usapistes. Comptant beaucoup de cadres blessées, les lignes arrières ont été vite débordées. Non récompensées d’un temps fort, la pluie s’abattant sur la rencontre a noyé les castraises qui concédèrent au total 9 essais. Emmenées par Anaïs Chevé avec le brassard de capitaine, les cadettes du CRF ont maintenant deux semaines devant elles avant d’aller défier Blagnac St Orens qui était venu s’incliner à Castres en décembre dernier

Retour à l'accueil