CO/CRF: les destins parallèles

A Castres, le rugby n’est pas au mieux en ce moment. Après une saison en 2013/2014 au plus haut, le Castres Olympique en Top 14 et le Castres Rugby Féminin en Elite 2 tutoient en ces temps les profondeurs de leurs championnats respectifs. Nous on y voit un signe…

2014 : les filles avait inspiré les gars

C’étaient les premières à finir leur saison et de quelle manière ! Une finale accrochée face à Gaillac, un club rouge et noir et très cher ennemi. Un mois après, c’était au tour du CO d’arriver en finale face un club rouge et noir, Toulon. Les signes ne trompent pas. Les deux équipes castraises avaient été héroïques pendant leurs phases finales. Le CRF se défaisait de Maisons-Laffitte en quart alors que le CO éteignait le volcan clermontois. En demi-finale, les deux clubs déjouaient les pronostics battant les filles de Rouen et les hommes de Montpellier. Les finales on les connaît, dominés, les deux clubs n’ont rien à regretter mais leurs parcours étaient liés.

CO/CRF: les destins parallèles

2015 : aux gars d’inspirer les filles

Le parallélisme a été poussé jusqu’en cette première partie de saison : des revers importants à domicile, et castraises et castrais se sont retrouvées lanternes rouges. Aujourd’hui cela va mieux pour le CO qui entretient la confiance et qui est sorti de la zone rouge. Du côté des féminines, il n’y a pas eu de match depuis le 14 Décembre et une défaite à Tarbes (0-8) qui complique la situation. Ce week-end, le déplacement à Paris n’est pas le plus important de la saison du CO, par contre pour le CRF, perdre à Nérac dimanche annihilerait tout espoir de maintien. Pour pousser un peu plus loin on peut donc espérer que les castraises se maintiennent et suivent la lignée de leurs homologues bleus et blancs qui leur ont indiqué comment faire.

Match aller: CRF 15-16 Nérac
Match aller: CRF 15-16 Nérac

CRF : aux jeunes aussi de montrer le chemin

Cette une première cette saison dans l’histoire du club féminin castrais : l’équipe cadettes de moins de 18 ans dispute son premier championnat de France à XV. Dans une poule compliquée avec Perpignan, Blagnac et Millau, les petites castraises redoublent de courage et d'envie à chaque match. Malgré une sévère défaite à Perpignan pour la première journée (0-76), elles se sont rattrapées lors de la réception de Blagnac (13-3). Demain, elles reçoivent les filles de Millau pour à nouveau créer un exploit et inspirer leurs aînées jouant leur survie le lendemain. L'envie, la fougue, c'est ce qui manque peut-être à l'équipe 1. Manquer n'est pas forcément le bon mot, par le passé ces traits de caractère ont triomphé. Dimanche, les castraises devront donc aller rechercher cette envie, cette agressivité, car après il sera trop tard.

Au tour des jeunes d'inspirer leurs aînées

Au tour des jeunes d'inspirer leurs aînées

CO/CRF: les destins parallèles
Retour à l'accueil