Romain Martial ce matin face à la presse. ©Aubin Lipke
Romain Martial ce matin face à la presse. ©Aubin Lipke

Forts d’un succès face à Montpellier 27-9, qui a eu de grosses conséquences de l’autre côté de la Montagne Noire, les castrais ont bien débuté la phase retour. Ce week-end c’est La Rochelle qui se déplace à Pierre-Antoine, au CO maintenant de bien débuter 2015.

Avec Montpellier, Bordeaux et Toulouse, le déplacement à La Rochelle lors de la phase aller fut l’une des nombreuses Bérézina du CO en 2014. Or depuis peu, un déplacement à Clermont prometteur et une victoire contre le MHR, tout semble repartir de l’avant dans le Tarn. La confiance est là mais « n’est pas complètement revenue » comme le souligne David Darricarrère. « La confiance ça s’entretient. »

Un mois de janvier propice

Avec la réception de La Rochelle, puis un déplacement au Stade Français et deux matchs de Champions Cup sans enjeu, le CO a un mois favorable pour se relancer en championnat. Cela va passer par un match important face à La Rochelle qui doit se solder par une victoire. Les castrais le savent, désormais une défaite de plus, qui plus est face à un concurrent direct, condamnerait le club. 5 points c’est ce que le public demande face à la 13ème défense du championnat et la pire équipe du championnat à l’extérieur.

Du côté des joueurs et de Romain Martial, « on pense d’abord à bien gagner ». Une victoire du CO contre le Stade Rochelais pourrait lui permettre de se sortir de la zone rouge et de remonter à la 10ème place si les autres résultats lui sont favorables...

La Rochelle : un adversaire pas si facile

Bien que n’ayant pas encore gagné un match à l’extérieur, les rochelais pourrait bien venir créer l’exploit dans le Tarn. Du côté du Lévézou, on s’en méfie : « c’est une équipe dangereuse, solide et qui va très vite » explique David Darricarrère qui a entraîné les bagnards durant quelques saisons. Le match aller avait laissé des traces : une victoire bonifiée 41-16 ; mais la motivation est toute trouvée pour le deuxième-ligne castrais Christophe Samson, lui aussi passé par l’ASR : « on veut sauver le club. »

Après le match de La Rochelle, on devrait déjà y voir plus clair au classement, le CO devra absolument gagner pour se sauver d’autant plus qu’il bénéficie d’un meilleur calendrier que les autres candidats au maintien. On verra alors si les bonnes résolutions pour 2015 auront été tenues.

Retour à l'accueil