Oyonnax 1, Brive 0

Une équipe remaniée, Poutasi Luafutu en capitaine, François Da Ros et Romain Sola pour leur retour, Chris Tuatara-Morrisson pour sa première, hier soir, Brive jouait contre Oyonnax. Avec trois défaites en autant de matchs disputés, les Corréziens mettent quasiment fin à leur aventure européenne en s'inclinant à domicile 22 à 30. Le même USO que Brive affrontera dans deux semaines ici à Amédée-Domenech, dans le cadre du TOP14, un concurrent direct au maintien.

Oyonnax dégaine, Brive essaie de défendre.

Il faut dire que la rencontre a très mal débuté du côté de Brive avec un essai dès la 2ème minute pour les Oyonnaxiens et une pénalité dans la foulée. Ainsi, les hommes de Christophe Urios mènent de dix points alors que le chrono affiche seulement 20 minutes. Oyonnax campe chez les Brivistes enchaine les temps de jeu mais, suite à une touche plutôt bien trouvée et un paquet d'avants qui pousse, Louis Acosta, le talonneur briviste, aplatit le ballon dans l'en-but ce qui redonne alors un peu de courage aux Corréziens très mal en point pendant cette première période.

C'est alors que le speaker intervient en proposant aux supporteurs qui sont en pesage de se mettre dans les tribunes s'ils le souhaitent car il faut avouer que sous un froid glacial et un stade très peu rempli, il ne faisait pas bon voir un match hier, surtout quand l'équipe que l'on soutient est menée à la pause de 6 points (7-13).

Une première ligne toute neuve et deux essais de chaque côté.

A la reprise, le trio Godignon-Casadéi-Carbonneau décide de renouveler sa première ligne. Entrent donc, Damien Lavergne, jeune prometteur, François Da Ros, pour son grand retour à la compétition après plusieurs mois d'absence suite à une blessure, et Anton Peikrishvili, le joker médical que Brive avait contacté pour remplacer Guillaume Ribes. Le jeu reprend, les Corréziens retrouvent quelques automatismes avec notamment Poutasi Luafutu qui emmène ses troupes et Hugues Briatte qui fait preuve d'une bonne tactique de jeu. Alfi Mafi toujours aussi rapide essaie d'amener Radikedike mais suite à une perte de balle, Athur Aziza inscrit le second essai de l'USO. Quelque peu démoralisé, Brive subit mais réussit à renverser la tendance grâce à son pack et aussi grâce à Luafutu qui répond à Aziza. Il y a alors de très bons temps de jeu, Uanivi inscrit le troisième essai corrézien, lui qui avait été sélectionné avec la Namibie il y a peu. Il reste 10 minutes, un point seulement sépare les deux équipes, mais, Dug Codjo réussit une course folle et aplati dans l'en-but des Brivistes, l'essai de la victoire pour Oyonnax. Romain Sola et ses coéquipiers sont de nouveau à l'arrêt et le match se conclut sur une nouvelle défaite en challenge cup pour des Corréziens qui désormais, n'ont plus rien à attendre de cette compétition.

Une trilogie

Hier soir, les Brivistes et les Oyonnaxiens s'affrontaient pour la première fois, la semaine prochaine, les coujous se rendront à Charles Mathon pour le challenge européen et enfin, les joueurs devront remettre ça mais dans le cadre du TOP14 la semaine suivante. Oyonnax remporte donc la première phase de cette trilogie.

Réactions d'après match avec :

Romain Sola : « C'est un retour difficile, on a perdu ce match alors qu'on avait à cœur de faire une bonne prestation. Pendant les 20 premières minutes ça a été compliqué, on avait prévu des choses en entrainement qu'on n'a pas respecté. Il nous a manqué de l'agressivité sur les rucks, on jouait tout le temps face à un mur, ils avaient une très bonne défense. Mais les automatismes vont revenir. »

Nicolas Godignon : « On a manqué de beaucoup d'agressivité et de justesse, on prend trois essais un peu casquette, on n'arrive pas à marquer notre territoire, on a manqué d'organisation. On sent que c'est une équipe qui n'est pas rodée, qui manque de collectif. La défaite ce soir est logique. »

Retour à l'accueil