La saga des jeunes (épisode 2)

C'est dans la joie et la bonne humeur que se poursuit notre saga des jeunes du Sporting Club Tulliste. Voici un volet qui devrait beaucoup vous plaire car nous avons rencontré Alex Soriano et Kevin Lecareux tout droit arrivés des espoirs d'Aurillac. Deux amis et colocataires qui se connaissent en tous points.

C'est donc avec des bonbons et des Kinder Schokobons que nos interviews décalées continues. Il faut dire que ces deux joueurs sont des comiques et ils se sont prêtés aux jeux des questions-réponses décalées avec beaucoup d'honnêteté mais surtout avec un grand sourire et des fous rires de temps à autres. Nous vous proposons donc de découvrir Alex Soriano et Kevin Lecareux à travers des questions qui leur correspondent plutôt bien finalement.

Alex a donc commencé en nous disant ce qu'il faisait quand il ne pratiqué pas de rugby, « je fais la sieste, je regarde des matchs et sinon j'interviens avec les jeunes de Tulle avec qui je vais à la salle de muscu, je les entraine également. » Pour Kevin, « je bosse au lycée en tant que surveillant, je passe mon code et le lundi on va faire du squash au complex à Brive. » Mais aujourd'hui, quand nous les avons questionné, c'était en plein milieu d'un match de foot sur la play.

Puis, les deux amis ont découvert qu'ils avaient fait du karaté quand ils étaient petits, l'occasion pour Alex de rigoler un peu « mais il faut qu'on fasse un petit combat, on va installer un ring! »

Lors de la précédente interview, rappelez-vous nous avions également demandé aux joueurs leurs meilleurs et pires souvenirs au rugby. Pour Alex et Kevin, nous allons vous révéler leurs pires souvenirs, « ce n'est pas moi qui jouait, mais c'était lors d'un match de l'équipe que mon père entrainait, j'avais 17 ans. Sur la fin du match ça a commencé à se battre et du coup je suis rentré sur le terrain, ça partait de partout du coup j'ai perdu 4 dents » explique Alex, quant à Kevin, « le premier jour de la préparation physique avec Aurillac, on a fait 8x6 minutes pour notre VMA, il y avait 1500m à faire, chaque jour tu faisais un truc différent et là je me suis dit que je voulais arrêter. J'ai jamais fait quelque chose d'aussi dur. »

Nous continuons donc avec les qualités et défauts des deux copains, « blagueur, maniaque et mauvais perdant » pour Alex, « sérieux et bordélique par moment » pour Kevin, puis Alex a renchéri en disant « par moment ? Tout le temps oui, bordélique tout court » ce qui nous a bien fait rire et eux aussi d'ailleurs.

Kevin Lecareux

Kevin Lecareux

« Je lui pique ses caleçons »

En tant que colocataire, Kevin et Alex partagent tout et même... les caleçons ! En effet, « il prend mes caleçons » nous dit Alex, « c'est vrai, je n'ai pas de caleçons du coup je lui en pique et lui il en a mais il n'en met pas » conclu Kevin. Nous les avons titillé en leur demandant qui était le meilleur cuisinier, sûr de lui, Kevin a répondu « c'est moi » mais Alex a explosé de rire en critiquant les pâtes de son ami « tu fais des pâtes on dirait des sucres rapides. » Kevin s'est alors expliqué « la dernière fois j'ai fait un truc trop bien, j'ai fait des émincés de poulet à la crème aux champignons » et très taquin Alex nous a confié « ils étaient crus ses émincés. » Finalement les deux ont choisi et ont dit que Kevin était moins feignant pour faire à manger. Alex n'en est quand même pas resté là, nous lui avons demandé de trouver un mot pour désigner Kevin, il nous a dit « il pose des questions qui n'ont aucun sens, c'est monsieur « oui mais » à Aurillac il était réputé pour ça. »

Si vous étiez …

Nous arrivons donc aux questions « si vous étiez » et pour ce volet, nous avons demandé à Alex et Kevin de trouver l'animal qu'ils voudraient être. C'est Alex qui remporte le prix de l'originalité : « un marsupilami pour faire ouba ouba. » Ensuite, les deux « coloc », se sont imaginés dans la peau d' « Usain Bolt » pour Kevin et de « Renaud Lavillenie » pour Alex. Puis, Kevin voudrait être « Taz, le diable de Tasmanie, pour pouvoir faire n'importe quoi » quant à Alex, le personnage qu'il aimerait incarner n'est autre que « Batman », il est allé chercher sa casquette avec le logo Batman dessus et nous a montré ses supers pouvoirs d'homme chauve-souris.

Surnoms, péchés mignons, voitures et rêves les plus fou.

Surnommé Cacahuète et appréciant la sauce Deluxe de Mcdonalds, Alex rêve de rouler en Batmobile, Kevin dit le Chat, préfèrent les Schokobons et les bonbons crocodiles, plus sobre, il aimerait rouler en Porsche Panamera, mais son rêve le plus fou serait de vivre à l'année « à l'hôtel Disneyland. » Comme Alex a gagné le prix de l'originalité pour l'animal qu'il voudrait être, Kevin gagne le prix de la meilleure anecdote. En effet, il nous raconte « c'était lors de mon premier match avec Aurillac, on jouait contre Albi, à Maurs (dans le Cantal). Pour l'occasion la ville avait fait installer un éclairage et il y avait vraiment beaucoup de monde. On jouait en soirée et à la 60ème minute, l'éclairage tout neuf à grillé. »

On termine avec le meilleur chanteur et la devise. Alex remixe les chansons, invente les paroles. Mais au final, « je n'en connais aucunes, je fais du yaourt. » Alex nous a donc chanté une petit chanson en yaourt puis a rigolé suivi de près par Kevin qui lui a comme devise, « si tu as faim, manges un Schokobon. »

Alex Soriano

Alex Soriano

Terminons maintenant avec les habituels, qui est …

Le plus discipliné ? Mirko Lozupone

Le plus tactique ? Simon Azoulai surtout en touche

Le plus technique ? Jérôme Naves

Le plus têtu entre vous deux ? « Alex Soriano, il a du mal à reconnaître qu'il a tord » nous confie Kevin.

Le plus chambreur ? Johan Rossolini

Le plus gros mangeur ? Giorgi Menabdishvili

Le plus susceptible entre vous deux ? Kevin

Le plus blagueur entre vous deux ? Une blague ? Alex Soriano, il connait toutes les blagues de Toto.

Nous remercions Alex et Kevin pour ce petit moment bien drôle et plutôt « crédible » comme ils ont l'habitude de dire.
Retour à l'accueil