Castres stoppe l'hémoragie

La saison passée c’était une finale. La saison d’avant c’était aussi une finale. Aujourd’hui c’est un duel des extrêmes. Toulon, premier, se déplaçait à Castres, dernier. Les castrais se sont imposés 22-14

L’envie de révolte

Les castrais était marqués après un match à Brive qui aurait pu tourner en leur faveur, d’autant plus que les brivistes avaient réalisé la veille un exploit à Montpellier. Pour les hommes de Milhas-Darricarrère, il fallait absolument s’imposer face à Toulon pour se rassurer avant la trêve automnale et retrouver des couleurs. D’entrée de jeu, les castrais ont mis du cœur à l’ouvrage : Dumora replacé à l’ouverture s’est montré incisif, Sivivatu et Grosso s’envolaient déjà sur leurs ailes, et Capo Ortega emportait Bruni à la 18ème minute pour marquer le premier essai du match.

Toulon secoué, mais Toulon réagit

Après avoir encaissé, trois essais en première mi-temps et en début de seconde, le RCT a profité du carton jaune infligé à Sivivatu pour déborder la défense castraise par deux fois : deux essais de David Smith et deux transformations d’Escande remettait Toulon sur les bons rails à dix minutes du terme. Un dernier coup de rein dans les dernières minutes n’aboutit pas, Toulon s’étant réveillé trop tard repart bredouille du Tarn.

Sivivatu, SivivaTRY

Blessé depuis le début de saison, la recrue venue de Clermont disputait son premier match sous ses nouvelles couleurs. Sa classe a épaté les 9802 spectateurs donnant de la voix pour surêment celui qui va devenir la nouvelle coqueluche du public castrais. « Quand on recrute un joueur comme ça, c’est pour qu’il nous montre ça sur le terrain » déclarait David Darricarrère après le match. Pour son premier match, l’ancien All-Black s’est distingué par un essai de filou à la 44ème minute, offrant un bonus offensif passager.

Son exclusion temporaire à 67ème minute va permettre à David Smith d’inscrire deux essais et à Toulon de marquer 14 points en moins de 3 minutes.

La jeunesse à l’œuvre

Le RCT avait aligné deux jeunes en première-ligne : Fresia et Bordewie. Ce dernier prit logiquement la foudre face à l’expérience des premières lignes castraises, et écopa d’un carton jaune qui ne couta que trois points à son équipe. Un baptême du feu aussi pour Belan au centre entouré de son coéquipier toulonnais Rudy Wulf. « Ils ont tout donné » déclarait Pierre Mignoni.

En face, les castrais ont fait rentrer Houerie et Marmoiton en seconde mi-temps en première-ligne. Puis Antoine Dupont à la mêlée a disputé les dernières minutes et a été assis par un rouge et noir.

Bien que bénéficiant d’un bonus offensif pendant un moment, les castrais se rassurent avec cette victoire : « bien sûr que qu’on aurait aimé les 5 points, mais avant le match j’aurai déjà signé pour les 4 points. » ajoutait David Darricarrère.

A Castres (81). Stade Pierre-Antoine. 9 802 spectateurs. Arbitre : Cyril Lafon (Lyonnais).

11ème journée de Top 14. Coup d’envoi : 14h45. Mi-temps : 15-0

Evolution du score : 5-0, 12-0, 15-0, 22-0, 22-7, 22-14

Castres

Pénalité : Palis 32’

Essais: Capo Ortega 18’, Cabannes 26’, Sivivatu 44’

Transformations : Palis 27’, 45’

Carton jaune : Sivivatu 67’ anti jeu

Réussite : Palis 3/5

Toulon :

Essais : Smith 68’, 70’

Transformations : Escande 68’, 71’

Carton jaune : Bordewie 30’ fautes à répétition en mêlée

Réussite : Armitage 0/1, Escande 2/2

Castres stoppe l'hémoragie
Sivivatu a mouillé le maillot pour son premier match

Sivivatu a mouillé le maillot pour son premier match

Retour à l'accueil