La joie d'Alex Soriano, de Kevin Lecareux et Loic Lafont
La joie d'Alex Soriano, de Kevin Lecareux et Loic Lafont

Au cours d'un match plutôt indiscipliné, ce derby entre Tulle et Périgueux a vu le SCT s'imposer de cinq points (15-10). Devant 2500 spectateurs et avec un temps clément, Emmanuel Balthazar et ses coéquipiers se sont fait plaisir mais ce sont également fait une petite frayeur en fin de match. Périgueux n'était pas venu pour perdre mais pour prendre des points, le CAP repart de chez son voisin corrèzien avec un point au classement.

La rencontre : la bonne première mi-temps du Sporting.

Comme le disait Simon Azoulai dans son interview, jouer contre Périgueux ne lui mettait pas une pression supplémentaire et pourtant, ce sont des Périgourdins très gaillards et avec de très bons éléments qui se sont présentés à Alexandre-Cueille. Suite à un carton jaune pour le CAP, Fabien Domingo et Jérôme Naves ont aplati le ballon dans l'en-but à trois minutes d'intervalle ce qui a permis aux Tullistes de prendre l'avantage au score face à Périgueux qui semblait être dépassé. Sauf qu'un match de rugby, n'est gagné qu'au coup de sifflet final et il faut avouer qu'avec plusieurs fautes en mêlée et l'arbitre qui accorde un essai de pénalité à Périgueux rien n'était joué. Mais, les joueurs de Tulle ont su relever la tête et être courageux, accompagnés du 16ème homme, ils s'imposent et prennent 4 points au classement.

Jérôme Naves après son essai

Jérôme Naves après son essai

Les stats du match :

Essais : F. Domingo (22' Tulle) et J. Naves (25' Tulle), essai de pénalité pour Périgueux.

Pénalités : Bourgeois (5' Périgueux), B. Papon (49' Tulle)

Transformation : B. Papon (26' Tulle), Tallet (61' Périgueux)

Cartons :

- Blanc : Campergue (Périgueux), Papon (Tulle), Azoulai (Tulle)

- Rouge : Brethous (Périgueux)

- Le Calvez (Tulle), Rosolini (Tulle)

Les hommes du match :

Toujours à la pointe du combat, puissant que ce soit en touche ou lors des rucks, Fabien Domingo apporte toute son expérience à l'effectif tulliste, c'est un troisième ligne qui fait preuve d'humilité et d'abnégation tout en étant discret et au service de l'équipe. Parlons maintenant des jeunes joueurs, comme Kévin Lecareux ou encore Alex Soriano, arrivés d'Aurillac, ils se sont bien intégrés au sein du club du SCT et ont amené de la fraicheur à cette équipe tulliste. Ils ont apporté entière satisfaction surtout lorsque les bleus et blancs ont perdu Julien Rebotton, Benoit Vialle et Arnaud Noillhac sur blessure.

Mais, hier soir, il n'y a pas eu un seul homme mais plutôt une équipe, un collectif car avant tout, le rugby c'est la solidarité, l'amitié de 15 hommes qui s'entraident pendant 80 minutes c'est également le sacrifice et l'engagement auprès d'un public surtout qui est là dans les bons comme dans les mauvais moments, le plaisir, le respect, la rigueur et le partage. Hier soir, c'était le combat des Tullistes contre leurs voisins de Périgueux et surtout, c'était un soulagement à la fin de la rencontre.

80 minutes pour gagner et toute une soirée pour savourer, Emmanuel Balthazar et ses camarades ont bien mérité de fêter cette victoire.

Alex Soriano et Fabien Domingo
Alex Soriano et Fabien Domingo

Alex Soriano et Fabien Domingo

Retour à l'accueil