Le CO tout schuss face à Grenoble

Les castrais n’ont toujours pas gagné à l’extérieur, n’ont toujours pas ramené de points de leurs voyages, mais depuis le week-end dernier, et malgré la défaite à Lyon, le CO semble avoir retrouvé des couleurs, de l’envie et de la confiance. Cette « pression autour de la réception de Grenoble s’est transformé en adrénaline » a avoué Romain Martial après le match. Le CO s’est imposé avec le bonus 51 à 10.

Retardataires, la prochaine fois vous arriverez plus tôt !

Il n’a pas fallu longtemps au CO pour trouver le chemin de l’en-but. Un contre de Kirkpatrick sur un dégagement grenoblois, un ballon qui valse de main et en main et après 30 secondes, le score était déjà de 7-0 en faveur des castrais. En deuxième mi-temps, pareil, pas question de se retarder à la buvette, Kockott aplatissait après seulement une minute de jeu. Le CO a à chaque fois cueilli à froid les isérois mais c’est appuyé aussi sur une bonne conquête.

Les avants prennent les devants

Impeccables en mêlée et en touche, les avants castrais ont fait avancer leur équipe. Derrière les arrières ont su jouer les bons ballons avec l’aide d’avants qui se sont infiltrés dans la ligne d’attaque de Paea Fa’anunu le pilier néo-zélandais multipliant les passes après contact et les passages de bras. A l’image de son omniprésence et de son importance dans la victoire castraise, le pilier droit venu de Montpellier a signé un doublé et impliqué dans l’essai du talonneur Marc-Antoine Rallier.

Comme Fa’anunu, son acolyte à gauche, Mihaita Lazar, a multiplié les interventions en attaque. Capo Ortega lui aussi est venu à plusieurs reprises dans la ligne poursuivre le mouvement.

Grenoble en prend 51 et voit jaune

M.Cardona a dégainé le carton jaune à plusieurs reprises et même si parfois le match est déjà plié, certains ont eu de l’importance. Par exemple celui d’Arnaud Héguy en première mi-temps : Grenoble est en position de marquer dans les 22 mètres castrais, Max Evans tente d’intercepter la passe en sautant en l’air, commet un en-avant et bute sur Arnaud Héguy. A priori, la faute serait plutôt castraise puisque l’ailier écossais interrompt volontairement l’action.

Sauf qu’après consultation vidéo, M.Cardona a jugé que le talonneur grenoblois plaquait Max Evans. Une décision sévère comme d’autres dans le jeu, incompréhensibles, que cela soit contre Grenoble ou contre Castres. Celui distribué à Héguy a était la source de la kyrielle d’essais marqués par le CO : 2 essais encaissés par le FCG en dix minutes.

Le CO se prépare maintenant à affronter Bordeaux qui a écrasé Clermont 51-21. Le CO ne va « pas s’enflammer » comme l’ont répété David Darricarrère, Romain Martial et Christophe Samson après le match. De son côté, Fabrice Landreau juge que ce n’est « qu’un accident » : « Je ne reproche rien, je ne suis pas sur le terrain malheureusement, je ne fais qu’analyser. » Grenoble doit maintenant préparer la réception de Brive pour tenter de voir plus haut, puisque les isérois sont septièmes au classement. Castres remonte à la dixième place.

A Castres (81). Stade Pierre-Antoine. 7400 spectateurs. Arbitre Laurent Cardona (Provence).

8ème journée de Top 14. Coup d’envoi : 18h30. Mi-temps : 27-3

Evolution du score : 7-0, 10-0, 10-3, 13-3, 20-3, 27-3, 32-3, 39-3, 39-10, 44-10, 51-10

Castres :

Pénalités : Kockott 6’, 14’, 40’

Essais: Lamerat 1’/ Fa’ananu 33’, 38’/ Kockott 41’/ Evans 48’/ Rallier 69’/ Combezou 75’

Transformations : Kockott 1’, 34’, 40’, 49’, 76’

Cartons jaunes : Fa’anunu 19’, Kockott 58’

Réussite : Kockott 7/8, Dumora 0/1

Grenoble :

Pénalité : Wisnieski 10’

Essai : Collectif 51’

Transformation : Wisnieski 51’

Cartons jaunes : Héguy 30’, Hegarty 54’

Réussite : Wisnieski 2/3, Caminati 0/1

La nouvelle tribune Gabarrou sera prête pour la réception du Leinster en Coupe d'Europe le 26 Octobre prochain

La nouvelle tribune Gabarrou sera prête pour la réception du Leinster en Coupe d'Europe le 26 Octobre prochain

Retour à l'accueil