Le projet de Monaco régresse, pas celui de l'OM

Et voilà, le Mercato d'été touche à sa fin. Les dernières heures du fameux "jour le plus long" auront été palpitante avec notamment les transferts de Radamel Falcao à Manchester United et de Doria à Marseille. Ces deux mouvements sont révélateurs d'un constat frappant : Tandis que le projet monégasque n'en est plus un, celui de l'OM prend forme. Explications.

Plus rien ne vas à Monaco

James, Falcao, Moutinho... Des trois recrues phares de l'AS Monaco en 2013, il ne reste que Joao Moutinho. Le portugais, qui sort d'une saison très compliquée sur le rocher devra par conséquent assumer le leadership de l'équipe monégasque en Champions League. Pas facile, tant pour l'ex milieu du FC Porto que pour son entraîneur Leonardo Jardim qui était arrivé en juin dernier plein d'ambition et qui devait amener l'ASM au niveau du Paris Saint-Germain d'ici 2-3 ans. Aujourd'hui, on en vient à se demander si Monaco arrivera à se qualifier pour la prochaine campagne de Coupe d'Europe. La fin d'un projet commencé il y a 2 ans en ligue 2 ?

Une gestion catastrophique depuis 3 mois !

Tout a commencé il y a trois mois avec le limogeage de Claudio Ranieri, malgré une saison 2013/2014 convaincante ponctuée à la 2è place (meilleur second de l'histoire). Mi-juillet, l'ASM perdait son meilleur élément du dernier exercice James Rodriguez (meilleur passeur de ligue 1 2013-2014) partit au Réal Madrid pour 80 millions d'euros. Bien sûr, on peut comprendre la vente du colombien car la plus-valu est importante (+ 35M euros en 1 an). Par contre, les pertes de joueurs comme Rivière, Abidal, Isimat ou Fabinho (Prêt ou retour de prêt) sont plus surprenantes. Et puis évidemment, il y a le thriller autour de Falcao dans les dernières heures du mercato. "El Tigre" qui prétendait vouloir rester à La Turbie début Août a vite changé d'avis. Courtisé par le Réal Madrid, Arsenal, Manchester City, la Juve, Falcao a finalement choisit... Man United. Choix étonnant car les reds devils ne disputent pas de Coupe d'Europe cette saison. Les spectateurs et télé-spectateurs de Monaco-Lille samedi ont pu assister aux négociations en direct, devant les caméras de canal et pendant le match. La gestion du cas Falcao s'est fait à la limite du professionnalisme, surtout pour un club comme Monaco. Même si Vasilyev a annoncé lundi qu'il allait continuer le projet, tout porte à croire que l'ambition en rouge et blanc a été revu à la baisse. Dommage pour les supporters du club, les amoureux de football et le championnat de France !

Décrié, Critiqué, Labrune poursuit sa politique

Et si le principal rival du Paris Saint-Germain cette saison et pour les années à venir était l'Olympique de Marseille ? Après avoir rehaussé et stabilisé les finances du club, Labrune a les voyants au vert pour reconstruire un OM compétitif. En témoigne le premier projet bouclé et dans les temps, le stade vélodrome ! Un vel' rénové avec notamment une nouvelle pelouse (pas encore au top) et un toit. Le tout pour une capacité de 67 000 places assises. Le vélodrome est désormais classé 5 étoiles à l'UEFA et donc susceptible d'accueillir une finale de Champions League.

Le stade prêt pour l'Euro, les finances OK, la direction olympienne se penchent maintenant sur le plan sportif avec une nouvelle politique de recrutement depuis 12 mois. L'objectif est de devenir le nouveau "Dortmund". C'est à dire de recruter jeune et à bas prix des joueurs à fort potentiels qui pourront être revendus 2 à 3 fois plus cher d'ici 3-4 ans. L'an dernier, Marseille recrutait avec Imbula, Mendy, Thauvin et Lemina 4 joueurs de moins de 21 ans. Mais cette année, Vincent Labrune a décidé de donner encore plus de responsabilité à ces jeunes pouces avec l'arrivée d'un nouveau coach dont la réputation n'est plus à faire : Marcelo Bielsa. Avec "El Loco", cinq jeunes du centre de formation ont signé leur premier contrat pro cet été (dont Sparagna, Porsan-Clemente et la pépite annoncé Maxi Lopez), une première dans l'histoire du club. Si la saison passée, la politique n'a pas porté ses fruits (6è et non-qualifié pour une coupe d'Europe), cette année pourrait bien être celle de la rédemption pour l'OM. Le club a déboursé 21 millions sur le marché cet été (plus que les 17 autres clubs de ligue 1 réunis excepté le PSG et l'ASM) pour Alessandrini, Barrada, Batshuayi et Doria. Le belge est promis à un bel avenir et le dernier nommé est la nouvelle perle du football brésilien. Il est le patron en défense de la Seleçao espoir et compte déjà une sélection en équipe A (contre la Bolivie en 2013). Et il à seulement 19 ans. L'effectif pro de Marseille est composé d'environ 25 joueurs, la moitié n'ont pas encore 23 ans.

Bien sûr, il faudra du temps pour que la politique fonctionne parfaitement, mais le projet semble cohérent et en parfaite progression depuis un an. Le temps ? C'est peut-être ce qu'il manque à Monaco !

Crédit photo : Site officiel de l'ASM

Retour à l'accueil