Aqui es Castras!*

*En occitan: Ici c'est Castres

C’est la reprise du championnat, enfin ! Le vice-champion de France castrais fait sa rentrée ce samedi à 18h30 face au Stade Français à Béziers au stade de la Méditerranée. Un match à domicile à plus de 100 kilomètres de l’habituel stade Pierre-Antoine en rénovation, mais dans un stade qui n’est pas si inconnu que ça pour les castrais : une demi-finale de H Cup en 2002 contre le Munster, et il y a 4 ans, un derby Castres-Toulouse remporté par les tarnais (22-16). Ce samedi ce sont les stadistes parisiens qui se présentent face aux castrais, deux équipes qui se sont rencontrées il y a deux semaines en match amical à Biarritz.

Matchs amicaux : des points et des poings

Quel bilan tirer des trois matchs amicaux du CO ? Le premier remporté à Colomiers (33-19) n’est que peu significatif du fait de l’adversaire évoluant en Pro D2 mais qui a permis aux hommes du duo Darricarrère-Milhas de se régler autant en attaque qu’en défense. Le second, contre le Stade Français à Biarritz, fut remporté 45 à 24 mais le scénario décousu du match, avec des défenses trouées, il ne permet pas de jauger l’adversaire de ce week-end. Le dernier match, perdu contre Brive à Lacaune, « a mis en alerte l’équipe » selon Matthias Rolland le manager. Une défaite qui va peut-être faire du bien au CO, même si les Brivistes ont montré encore une fois que les poings étaient une spécialité corrézienne.

Rolland : « Le match piège »

Un match à domicile mais pas tout à fait, un adversaire rencontré il y a quelques jours en amical et qui nourrit de grandes ambitions, pour Matthias Rolland ce premier match est « un match piège ». Son talonneur Brice Mach est quant à lui plus enthousiaste sur la délocalisation car « le public biterrois s’est être présent quand il le faut. » Cette réception du Stade Français avec une victoire à l’issue des 80 minutes « serait la meilleure façon de débuter la saison face à concurrent direct aux phases finales » pour Romain Cabannes. Le centre expérimenté se permet de rajouter : « si l’on est supérieur au Stade Français, on gagnera le match que cela soit à Béziers ou à Castres. »

En ce week-end de férias à Béziers, c’est au CO que revient l’honneur de piquer le premier, de prendre le match par le bon bout et prendre le taureau par les cornes pour bien débuter l’exercice 2014/2015.

Le célèbre "Aqui es Besièrs" résonnant dans les travées de la Méditerranée laissera sa place à l'habituel "Ici c'est Pierre-Antoine". qu'entonne à chaque match le speaker du CO Jean-Max Pigassou, qui est... biterrois! Jean-Max fait vibrer Pierre-Antoine depuis 4 ans, depuis ce Castres-Toulouse délocalisé à Béziers, et chaque week-end depuis, sa voix se balade entre Tarn et Hérault pour enflammer tout un stade qu'il soit de rouge et bleu ou de bleu et blanc.

Retrouvez toutes les photos de la semaine du Castres Olympique ici: http://aubinlipke.weebly.com/castres-olympique.html

La concentration d'un groupe à deux jours de la reprise du championnat

La concentration d'un groupe à deux jours de la reprise du championnat

Retour à l'accueil