Qui l'aurait prédit ?

Quatre français dans le top 10 dont deux aux portes du podium. Les français font un incroyable travail depuis le début du Tour offrant un spectacle impressionnant. Aujourd'hui, pendant une étape de 177km les coureurs ont du faire face à 3 difficultés majeures : le col du Lautaret (34km à 3.9%) , le col d'Isoar ( 19km à 3.9%) et l'arrivée à Risoul (12.6 km à 6.9%).

Le résumé

Une échappé s'est formée dés le début de l'étape comme on pouvait s'y attendre. celle-ci est composée de 17 hommes.Parmi les 17 hommes, on retrouve les français Ribelon et Gautier. On remarque aussi la présence de Nicolas Roche, Peter Sagan et de Rodriguez. Ce dernier passe en tête au col du Lotaret pour tenter de recupérer le mailot à poid.
Malgré une petite frayeur pour Sagan, l'échappé reste complète avant la montée du col d'Isoar.
À noté que ce col est "le toit" du Tour. À 57km de l'arrivée, l'échappé perd deux coureurs (Sagan et Timmer) et se trouve à 3mn du peloton maillot jaune.
À 4km du sommet, Christophe Ribelon et Cyril Gautier se font distancer. Ils ne sont plus que dix en haut du col d'Isoard et c'est Rodriguez qui passe une fois de plus en tête au sommet. On assiste à une formidable bagarre au sein du peloton dans la descente. Péraud et Bardet tentent de prendre de l'avance sur Pinot qui est encore candidat au maillot blanc. En bas de Risoul, l'échappée est à 1 minute du groupe maillot jaune. A 5km de l'arrivée, Majka est tout seul à une cinquantaine de secondes. Le jeune coureur polonais ne lache rien et confirme ses qualités démontrées la veille.Sa course en solitaire est menacé par une attaque de Nibali suivi de Péraud. Un autre duo se forme peu de temps après, cette fois-ci composé des deux français Bardet, Pinot.

A retenir

Majka l'emporte, Nibali finit deuxième. L'italien gagne encore quelques secondes et prouve qu'il mérite le maillot jaune. Péraud finit troisième avec panache. Pinot fait quatrième juste devant Bardet. Celui-ci se retouve à seulement 13 secondes de Valverde, pour l'instant deuxième au classement général. Le maillot blanc n'est pas encore gagné par le coureur de le FDJ puisque Pinot est à 16 secondes.

Une grande performance pour les "petits français"
Retour à l'accueil