Tonytruants!

Après le numéro Kadri entre Tomblaine et Gérardmer, le triptyque des Vosges continue entre Gérardmer et Mulhouse pour 170 kilomètres. Une étape loin d’être plane. En effet, le premier sommet n’intervient qu’après onze kilomètres de course : col de la Schlucht (cat.2) avant de basculer dans le département du Haut-Rhin. Puis interviennent le col du Wettstein (cat.3, km 41), la côte des Cinq Châteaux (cat.3, km 70), la côte de Gueberschwihr (cat.2, km 86), le Markstein (cat.1, km 120), le Grand Ballon (cat.3, km 127). Après ces six grands prix de la montagne, ce qu’il restera du peloton descendra vers Mulhouse sur 43 kilomètres.

Première échappée et premiers attardés

Dès les premières pentes du col de la Schlucht, un groupe d’une vingtaine de coureurs s’échappe du peloton où on y retrouve Gallopin (LTB), Ten Dam (BEL), Vichot (FDJ), Albasini (OGE), Voeckler (EUC), Taaramae (COF), Rodriguez (KAT)… Les accompagnent d’autres sérieux prétendants à la victoire du jour : Herrada (MOV) vainqueur de la première étape de la Route du Sud 2014 ou encore l’idole de Marion Gachies, Dani Navarro (COF).

Derrière, le col de la Schlucht fait déjà des ravages. Kittel, Démare, Renshaw, Molard, sont déjà lâchés. Au sommet de la Schlucht, le régional de l’étape Thomas Voeckler passe en tête devant Nicolas Edet (COF) et Joaquin Rodriguez (KAT) avant que ce groupe de tête se fasse reprendre dans la descente par le peloton. De Marchi (CAN) et Martin (OPQ) attaquent font la descente en tête. Le vainqueur de l’étape d’hier et maillot à pois, Blel Kadri, est en queue de peloton

De Marchi-Martin duo gagnant ?

Dans la deuxième difficulté du jour, le col du Wettstein, un groupe de 28 coureurs, sur les bases du premier, part en chasse derrière le duo. On y retrouve Chavanel (IAM) déjà attaquant la veille, Gautier (EUC), Rolland (EUC), Rodriguez (KAT), Spilak (KAT), Paulinho (TCS), Boom (BEL), Montaguti (ALM), Ladagnous (FDJ) ou encore Van Avermaet (BMC). Pourtant le duo persiste en tête, et bascule dans la descente du Wettstein respectivement dans l’ordre De Marchi, Martin. Dans le peloton, Nibali fait rouler ses coéquipiers puisque dans le groupe de poursuivants, beaucoup de coureurs sont dangereux pour le classement général.

Arrivés dans la quatrième côte, celle de Gueberschwihr, le duo Martin-De Marchi possède plus d’une minute trente sur les 28 poursuivants, et plus de cinq minutes sur un peloton encore emmené par la formation kazakhe. Le rouleur allemand et le grimpeur italien creusent les écarts. Le duo s’entend plus que bien, De Marchi emmenant Martin en montée, et le champion du Monde du chrono tirant l’italien en descente. Comme hier, cette échappée peut aller au bout, surtout avec un rouleur de la classe de Tony Martin.

Martinstein !

Dans le Markstein (cat.1), Martin lâche son compagnon d’échappée et s’en va seul. On ne doute pas de ses capacités à remporter l’étape mais derrière, les 24 poursuivants sont à deux minutes puis à 2’30’’. Comme Blel Kadri hier, le natif de Cottbus s’envole vers la victoire d’étape. Il se permet de relayer le peloton à plus de huit minutes dans les derniers mètres du Markstein.

Une attaque décisive, des cuisses de champion du Monde du contre-la-montre, voilà la recette pour gagner à Mulhouse aujourd’hui. Kadri est même déchu de son maillot à pois pour un tout petit point. Martin vient d’ouvrir la voie à une autre victoire allemande dans quelques heures au Brésil…

L’autre Tony du jour, c’est Gallopin !

Le coureur de la Lotto-Belisol a passé l’étape dans le groupe de poursuivants. L’écart avec le peloton s’est creusé allant au-delà des 3’27’’ que possédait le français sur Nibali au général. Il a fait la descente du Grand Ballon en tête et s’accommode d'une bonne avance pour revêtir le maillot jaune ce soir à Mulhouse. Si on ne sait pas encore ce que nous réservera le 14 Juillet en terme de victoire d'étape, on sait désormais qu’un français défilera en jaune sur les routes des Vosges...

Top 5 de l’étape

1. Tony MARTIN (OPQ/Allemagne) en 4h09'34''

2. Fabian CANCELLARA (TFR/Suisse) à 2'45''

3. Greg VAN AVERMAET (BMC/Belgique) m.t

4. Tom DUMOULIN (GIA/Pays-Bas) m.t

5. Matteo MONTAGUTI (ALM/Italie) m.t

Top 5 au général

1. Tony GALLOPIN (LTB) en 38h04'38''

2. Vincenzo NIBALI (AST/Italie) à 1'34''

3. Tiago MACHADO (TNE/Portugal) à 2'40''

4. Jakob FUGLSANG (AST/Danemark) à 3'18''

5. Richie PORTE (SKY/Australie) à 3'32''

Photo: page Facebook Le Tour de France

Retour à l'accueil